KLM carbure au bio à Los Angeles

KLM : Boeing 787-9 survolant les champs de tulipes - © KLM

KLM Royal Dutch Airlines alimentera tous ses vols à Los Angeles avec du bio-carburant pendant plusieurs années. La mesure s’inscrit dans la démarche environnementale de la compagnie aérienne qui vise à réduire de 20% ses émissions de CO2.

KLM a annoncé le 8 septembre la signature d’un contrat de trois ans qui lui permettra de s’approvisionner en bio-carburant à l’aéroport international de Los Angeles. Ce bio-carburant sera produit localement par la raffinerie AltAir Fuels et fourni par SkyNRG. Il sera directement mélangé au carburant conventionnel dans les réservoirs de l’aéroport, et donc livré à tous ses appareils qui se réapprovisionneront sur la plateforme californienne avant de décoller vers Amsterdam. Ces vols au bio-carburant contribueront à l’objectif que s’est fixée la compagnie néerlandaise, de réduire de 20% ses émissions de CO2 d’ici 2020 en comparaison de 2011.

KLM se présente comme « un pionnier » dans l’utilisation des bio-carburants durables, disant même avoir gagné le statut de « chef de file » en matière d’efficience énergétique. C’est en 2011 que la filiale d’Air France-KLM a réalisé son premier vol au bio-carburant. Depuis cette opération vers Paris-Charles de Gaulle, elle a effectué « plusieurs vols » alimentés en bio-carburant avec différents types d’appareils, monocouloirs et gros-porteurs. La compagnie utilise actuellement des Boeing 747-400 sur la ligne Amsterdam-Los Angeles (deux rotations quotidiennes).

L’aéroport californien est le deuxième dans le monde à incorporer du bio-carburant dans le processus standard de réapprovisionnement. L’aéroport d’Oslo en Norvège a été le premier à s’inscrire dans cette démarche à laquelle KLM participe aussi.

Photo KLM