MRJ : double faux départ pour les Etats-Unis

Mitsubishi MRJ - CC BY-SA 4.0 CHIYODA I

En raison d’un problème technique sur le système d’air conditionné, le MRJ de Mitsubishi Aircraft a dû rebrousser chemin à deux reprises vendredi et samedi alors qu’il tentait de relier les Etats-Unis depuis le Japon dans le cadre de sa campagne de certification.

Mitsubishi avait l’intention de convoyer le 27 août le premier prototype du MRJ 90 (FTA-1) entre Nagoya au Japon et Moses Lake dans l’Etat de Washington aux Etats-Unis, mais l’appareil a dû faire demi-tour après le décollage. Lors de la deuxième tentative le 28 août, « nous nous sommes aperçus durant le vol que la fonction de surveillance du système de gestion de l’air conditionné nécessitait d’être inspecté, comme la veille. Nous avons donc décidé de retourner l’appareil à Nagoya » , explique le constructeur japonais dans un communiqué. Un nouveau vol de convoyage sera reprogrammé « en fonction des résultats de l’inspection » mais aucune date n’est annoncée.

Mitsubishi a prévu de transférer aux Etats-Unis quatre des cinq MRJ d’essai afin de faciliter la certification. Les vols de convoyage étaient initialement prévus pour la fin 2016 ou le début 2017. Mais l’opération a été avancée à cet été alors que le programme enregistre quatre ans de retard. La première livraison doit à présent intervenir à la mi-2018 auprès de la compagnie de lancement, All Nippon Airways (ANA) qui a commandé quinze exemplaires.

Le FTA-1 a effectué son premier vol en novembre 2015, le second prototype en mai 2016. Equipé de moteurs Pratt & Whitney PW1200G, l’appareil est proposé en deux variantes, MRJ 70 et MRJ 90 de 78 et 92 places respectivement, avec un rayon d’action supérieur à 3.000 kilomètres. Avec lui, Mitsubishi Aircraft entend concurrencer les modèles de Bombardier et d’Embraer. Le MRJ est le premier avion commercial construit au Japon depuis cinquante ans.

Photo : Mitsubishi MRJ – CC BY-SA 4.0 CHIYODA I