Qantas : des résultats record pour l’exercice 2015-2016

Airbus A380 de Qantas - Source Qantas

Après avoir échappé à la faillite il y a deux ans, Qantas Airways a annoncé des profits record pour son dernier exercice. Des résultats qui profiteront aux clients, aux actionnaires et aux employés, selon la compagnie australienne.

Qantas a publié un bénéfice net de 1,029 milliard de dollars australiens (694 millions d’euros) pour son exercice 2015-2016 clos au 30 juin, une amélioration de  84,7% en un an. « Pour dire les choses simplement, il s’agit du meilleur résultat de Qantas en 95 ans d’opérations, et du meilleur résultat dans l’histoire de l’aviation australienne » , annonce Alan Joyce, le directeur exécutif de la compagnie.

A l’exception de la branche cargo, toutes les activités de Qantas se sont améliorées l’an dernier. Qantas Domestic voit son bénéfice sous-jacent augmenter de 20%; Qantas International, de 92%; la filiale low-cost Jetstar, de 97% (Jetstar Japan enregistre même sa première année de bénéfice); le programme de fidélité Qantas Loyalty, de 10%. A contrario, la division fret enregistre une baisse de 44% de son bénéfice « dans un marché difficile » , selon Alan Joyce.

Ces résultats sont obtenus avec un chiffre d’affaires qui progresse de 2,4% à 16,2 milliards de dollars australiens pour le groupe, et une diminution de 17% de la facture carburant. Le nombre de passagers transportés (51,4 millions) est en hausse de 5%. La capacité totale (en SKO) est en augmentation de 5% pour une demande (en RPK) en progression de 6%. Le coefficient d’occupation des sièges s’établit à 80,1%, une amélioration d’un point de pourcentage en un an. La recette unitaire (RSKO) perd 2% mais en parallèle, le coût unitaire s’améliore de 3% (6% hors carburant).

Mis en place il y a deux ans, « le plan de transformation continue d’améliorer la base de coût du groupe et la capacité à générer des revenus » , explique Qantas. Les mesures ont porté sur une réduction des effectifs (5.000 postes), un gel de salaires, la restructuration du réseau long-courrier, une meilleure utilisation et une simplification de la flotte, la signature d’une alliance stratégique avec Emirates notamment pour la desserte de l’Europe, et une amélioration de l’expérience passagers. Alors au bord de la faillite, la compagnie a également bénéficié d’une garantie de l’Etat australien pour sa dette.

A la faveur des bons résultats de cette année, Qantas annonce qu’elle distribuera pour la première fois depuis 2009 un dividende à ses actionnaires, et versera une prime à ses 25.000 employés (3.000 dollars australiens pour les temps complets, 2.500 dollars australiens pour les temps partiels). De plus, elle continue à investir dans sa flotte, avec le projet d’installer le Wi-Fi sur tous les appareils (y compris les Boeing 717, Fokker 100 et gros-porteurs). L’arrivée du premier des huit Boeing 787-9 Dreamliner est annoncée d’ici quinze mois.

Pour le reste de l’année 2016, Qantas s’attend à une hausse de 2 à 3% de son offre de sièges (0 à -1% pour les lignes intérieures, 4% pour l’international), et à une baisse de son revenu unitaire qui sera compensée par la baisse de la facture carburant et les mesures de réduction de coût dans le cadre du plan de restructuration.

Ce plan a déjà résulté en 1,7 milliard de dollars australiens d’économies sur les 2,1 milliards prévus, le solde devant être réalisé lors de l’exercice 2016-2017.

Photo Airbus A380 de Qantas – Source Qantas