Turkish Airlines passe dans le rouge au 1er semestre

Airbus / Master Films / A. Doumenjou : A330-300, 300e appareils de Turkish Airlines

Turkish Airlines souffre des attaques terroristes en Turquie et en Europe : la compagnie nationale turque publie une perte nette de 647 millions de dollars pour le premier semestre 2016, contre un bénéfice net de 406 millions de dollars un an plus tôt. Le chiffre d’affaires semestriel recule de 3,3% en un an, à 4,7 milliards de dollars, alors que le nombre de passagers transportés progresse de 4,4% sur la période, avec 35,9 millions de voyageurs qui ont emprunté ses lignes de janvier à juin 2016.

Turkish Airlines explique dans un rapport financier publié le 22 août que la rentabilité de ses opérations (yields) a souffert des attaques terroristes à Istanbul et en Europe qui ont engendré une baisse de la demande locale. La compagnie dit avoir compensé la diminution du trafic direct vers la Turquie grâce « à son vaste réseau » de correspondances et « à sa capacité à pénétrer les villes secondaires » .

L’offre de sièges (en SKO) a progressé de 14,8% au premier semestre, mais « l’environnement négatif » et la demande plus faible ont conduit à une chute du coefficient d’occupation, qui perd 4,3 points de pourcentage pour s’établir à 73,7%, tout en plaçant les recettes « sous pression » . Dans le même temps, la concurrence s’est accrue sous l’effet de la baisse des prix du carburant qui conduit les compagnies à augmenter leur capacité (l’offre de sièges dans le monde ayant augmenté de 6,2% au premier semestre selon l’IATA).

Turkish Airlines indique aussi qu’elle prend des mesures pour réduire les fréquences et déployer de plus petits avions sur les routes affectées par la baisse de la demande, tout « en préservant l’intégrité du réseau » . De nouvelles routes à vocation touristique viendront soutenir la saison hiver 2016-2017, ajoute la compagnie, citant les Seychelles, Cuba, Hanoi, Bogota et Panama.

A la fin juillet, Turkish Airlines dessert 290 destinations dans le monde (au lieu de 276 un an plus tôt), dont 49 en Turquie (au lieu de 48) et 241 à l’international (au lieu de 228). La flotte comprend 333 appareils (au lieu de 289), dont 86 gros-porteurs (au lieu de 69), 236 monocouloirs (au lieu de 221), et 11 avions cargo (au lieu de 9).

Photo Airbus / Master Films / A. Doumenjou : A330-300, 300e appareil de Turkish Airlines