Amsterdam-schiphol : les vols de KLM et easyJet perturbés par des mouvements sociaux

KLM : aéroport d'Amsterdam Schiphol

L’aéroport d’Amsterdam-Schiphol voit ses opérations perturbées en cette période de vacances : samedi et dimanche, les personnels au sol de KLM ont mené deux demi-journées de grève du zèle. Ce lundi matin, ce sont les pilotes d’easyJet qui cessent de nouveau le travail, pour la troisième fois ce mois-ci.

A l’appel du syndicat FNV, environ 230 personnels au sol de KLM (sur un total de 14.000) ont appliqué « strictement » les règles et « porté une attention particulière aux conditions de travail » le samedi 20 août après-midi et le dimanche 21 août dans la matinée, selon le syndicat. Cette grève du zèle a conduit à de « légers retards » pour 22 vols au départ samedi et 30 vols au départ dimanche, toujours selon FNV. Les personnels ont refusé de porter seuls les bagages de plus de 23kg et ont strictement respecté les consignes sur la vitesse des chariots. Ainsi le chargement des Boeing 777-300ER a été effectué en 55 minutes au lieu de 30 minutes habituellement, a détaillé le syndicat. Son action n’était cependant pas destinée « à provoquer des retards » mais « à dénoncer une charge excessive de travail » , a expliqué Jan van den Brink, directeur de la branche aviation chez FNV.

En conflit avec KLM sur la signature d’un accord collectif d’entreprise, le syndicat justifie ainsi son mouvement alors qu’il a l’interdiction d’appeler les personnels de la compagnie à cesser le travail jusqu’au 4 septembre inclus, en raison d’une ordonnance de justice prononcée le 11 août dernier. FNV a fait appel de cette décision, et sa cause doit être entendue demain mardi 23 août. De son côté, KLM appelle le syndicat à revenir à la table des négociations.

Chez easyJet, le conflit avec les pilotes basés à Amsterdam se poursuit. A l’appel du syndicat VNV, ces personnels sont en grève le 22 août de 04h00 à 12h00. Un mouvement qui suit ceux des 14 juin, 1er et 11 août derniers. Déclenchée comme les précédentes à la dernière minute, la grève est cependant plus longue cette fois-ci. VNV continue de demander « une convention collective équitable » , avec une meilleure prise en charge des arrêts-maladies, davantage de temps de repos entre deux vols et une plus grande participation de l’entreprise aux retraites, selon un communiqué. « Il semble que la direction d’easyJet ne prenne toujours pas au sérieux les exigences de ses pilotes » , déplore le syndicat. La compagnie estime quant à elle qu’elle a fait suffisamment de concessions.

Selon le site de l’aéroport Amsterdam-Schiphol, six vols au moins d’easyJet sont annulés ce matin, notamment ceux au départ vers Lyon, Nice et Genève.

Photo KLM : aéroport d’Amsterdam Schiphol