Aéroport de Dubai : retour à la normale après le crash d’Emirates

Emirates : aéroport de Dubai-International

Les opérations sont revenues à la normale samedi après-midi à l’aéroport Dubai-International, trois jours après le crash à l’atterrissage d’un Boeing 777-300 d’Emirates Airline, toujours inexpliqué.

Les restrictions de capacité ont été levées et la plateforme a repris le cours normal de ses opérations samedi 6 août dans l’après-midi, a confirmé Dubai Airports dans un communiqué.

« La priorité donnée au gros avions a permis un retour au programme régulier plus tôt que prévu » , a précisé le gestionnaire aéroportuaire. Il continue de travailler avec les compagnies aériennes et les différents intervenants pour s’assurer que « les quelques passagers restant affectés par les perturbations atteignent leur destination finale dès que possible » .

Dubai Airports a précédemment indiqué que 237 vols avaient été annulés à la suite de l’accident du Boeing 777-300 d’Emirates le 3 août. L’aéroport Dubai-International a dû être totalement fermé au trafic aérien pendant plusieurs heures, avant qu’une seule des deux pistes ne soit réouverte. Emirates pour sa part a estimé à 23.000 le nombre de ses passagers affectés par les perturbations (annulations et déroutements).

Quant à l’enquête, aucune information officielle n’a filtré jusqu’à présent. Plutôt que de faire le point sur les investigations, l’Autorité de l’aviation civile des Emirats Arabes Unis (GCAA) a préféré demander aux résidents du pays « d’arrêter d’abuser sur les réseaux sociaux de la publication de vidéos, d’actualités ou de photos concernant les accidents aériens » . Elle a aussi rappelé sur son compte Twitter que « le partage de ces pratiques est considéré comme irresponsable et irrespectueuse pour les victimes, et sanctionné par la loi des Emirats Arabes Unis » .

Le vol EK521 assurait le 3 août 2016 le vol entre Thiruvananthapuram en Inde et Dubai, avec 272 passagers et 18 membres d’équipage. Evacués rapidement, tous sont sortis indemnes de l’accident, appelé « incident opérationnel » par Emirates. Mais un pompier a trouvé la mort en tentant d’éteindre l’incendie qui s’est déclenché sur l’avion après l’atterrissage manqué.

Photo Emirates : aéroport de Dubai-International