KLM : le personnel au sol en grève mercredi soir

KLM : Fokker 70

A l’appel du syndicat FNV, une partie du personnel au sol de KLM à l’aéroport Amsterdam-Schiphol cessera le travail de 19h30 à 21h00 mercredi 3 août. La compagnie a introduit une action en justice pour faire interdire le mouvement.

KLM tente de négocier un nouvel accord collectif d’entreprise avec les syndicats représentant le personnel au sol mais elle se heurte aux demandes de l’un d’entre eux, FNV : il exige une augmentation de salaire de 1% (avec un minimum de 75 euros par mois) et le passage à un contrat permanent pour de nombreux personnels employés de façon temporaire, sans diminution des temps de repos.

Après un premier mouvement social la semaine dernière, la compagnie a invité mardi matin le syndicat à se remettre à la table des négociations, ce qu’il a refusé. « KLM ne donne aucun signe qu’elle a l’intention de répondre aux demandes de FNV. Le syndicat ne voit aucune raison de rouvrir les négociations sur cette base » , a expliqué FNV dans un communiqué.

« Le syndicat refuse le dialogue. A la place, il a appelé à la grève demain mercredi entre 19h30 et 21h00. Le mouvement concerne les services de manutention mais pas les services passagers » , a indiqué KLM dans un communiqué. Selon l’agence de presse ANP, aucun bagage ne sera chargé ou déchargé et aucun avion ne sera repoussé pour le décollage durant cette heure et demi, ce qui devrait entrainer des retards.

« Cette action va pénaliser inutilement nos clients, notre entreprise et nos employés qui travaillent si dur pour assurer l’avenir de KLM. D’autant plus qu’il s’agit de la période la plus chargée de l’année pour KLM et l’aéroport de Schiphol » , a déploré René de Groot, le directeur des opérations de KLM.

La compagnie précise qu’elle a introduit une action en justice « pour faire interdire le mouvement et reprendre le dialogue » . L’affaire devrait être jugée en référé mercredi après-midi.

Photo KLM : Fokker 70