Air France : retour à la normale et reprise des négociations avec les PNC

Air France : Airbus A320

Après la semaine de grève des hôtesses et stewards (PNC), Air France prévoit un retour à la normale du programme de vols mercredi et invite les syndicats à reprendre les discussions.

« Pour la journée du mercredi 3 août 2016, Air France prévoit le retour à la normale du programme de vols. Néanmoins, et ponctuellement, des perturbations de dernière minute ne sont pas à exclure pour cette première journée post-grève » , a annoncé la compagnie dans un communiqué. Pour la journée d’hier mardi, elle prévoyait déjà d’assurer 90% de ses vols, dont 100% de ses vols long-courriers, sans limitation de capacité.

La direction d’Air France a par ailleurs invité mardi les organisations représentatives des hôtesses et stewards « à reprendre les négociations dans le courant du mois d’août » , selon son communiqué. Elle souhaite ainsi se donner du temps pour « des négociations sereines » .

Au total, près de 1.400 vols ont été annulés sur les 7 journées de grève et environ 180.000 clients ont été impactés, selon le bilan dressé par Air France. Le coût direct de la grève est estimé « à plus de 90 millions d’euros » .

« Plus de 7500 agents de la compagnie se sont mobilisés dans les call-centers, en agences de voyages et en escale afin d’apporter des solutions aux clients et de limiter au maximum les désagréments occasionnés. La mobilisation des salariés au sol et en vol a ainsi permis d’assurer le maintien de plus de 80% du programme court et moyen-courrier, et plus de 90 % du programme long-courrier. Plus de 70% des clients impactés se sont vus proposer des solutions de report avant le départ de leur vol. Depuis le lundi 25 juillet 2016, plus de 1.100.000 SMS et mails ont été envoyés pour informer individuellement et en temps réel les clients » , indique aussi la compagnie.

Air France et les syndicats représentant 13.600 hôtesses et stewards sont en négociation depuis plusieurs mois pour redéfinir l’accord d’entreprise relatif aux règles de travail, de rémunération et d’avancement de carrière de ces personnels. Conclu pour une durée de trois ans en 2013, il arrive à échéance fin octobre. Réunis en intersyndicale, le SNPNC-FO et l’UNSA-PNC ont rejeté les dernières propositions de la direction et déclenché le mouvement de grève du 28 juillet au 2 août.

Ils déplorent que les dernières propositions d’Air France visent à reconduire “non intégralement” l’actuel Accord collectif PNC pour une durée de 17 mois. “Cette durée est insuffisante et est loin de la durée de 5 ans que demande l’Intersyndicale PNC pour garantir les conditions de travail et de rémunération de notre population” , avaient expliqué les deux syndicats.

L’UNAC de son côté, qui avait également appelé les PNC d’Air France à cesser le travail sur la même période, a annulé son préavis et l’a reporté du 14 au 17 octobre 2016.

Photo Air France