Air Mauritius et Air New Zealand peuvent partager leurs codes

Airbus A330-200 d' Air Mauritius - CC Wikimedia / Aldo Bidini

L’île Maurice et la Nouvelle Zélande viennent de signer un accord aérien ouvrant la voie à un partage de codes entre leurs compagnies aériennes.

Négocié lors d’une conférence aéronautique en Turquie en 2015 et conclu le 1er août 2016, cet accord « offre l’opportunité de services en partage de codes entre la Nouvelle Zélande et l’île Maurice, grâce aux vols d’Air Mauritius de et vers Perth en Australie » , a annoncé dans un communiqué le Premier ministre néo-zélandais, Simon Bridges. « Les compagnies aériennes de chaque pays peuvent à présente opérer jusqu’à 14 services par semaine » , a-t-il précisé.

Perth serait ainsi le point de correspondances des vols d’Air Mauritius et d’Air New Zealand. La première opère deux vols par semaine (mardi et samedi) en Airbus A330-200 vers la ville australienne, la seconde la relie tous les jours sauf le mercredi à son hub d’Auckland avec un Boeing 787-9 Dreamliner (ainsi qu’à Christchurch en saison).

« Cet accord renforcera la connectivité aérienne internationale de la Nouvelle-Zélande, apportant des avantages commerciaux et touristiques » , a souligné le Premier ministre.

Selon lui, depuis la mise en place d’une politique libérale en matière de transport aérien en 2012, la Nouvelle Zélande a conclu ou modifié 50 nouveaux accords dans ce domaine, portant le total à 78.

« La plupart des grandes compagnies aériennes dans le monde sont désormais en mesure d’exploiter sans restriction des services vers la Nouvelle-Zélande, et 19 nouvelles routes ont été annoncées rien que l’année dernière » , a précisé le Premier Ministre. « Nous allons poursuivre nos efforts pour développer et renforcer ces liaisons, qui facilitent les voyages et les affaires des Néo-Zélandais » , a-t-il aussi assuré.

Photo Airbus A330-200 d’Air Mauritius – CC Wikimedia / Aldo Bidini