Boeing envisage d’arrêter la production du 747

Boeing : premier vol du 747-8i

Citant une demande pour les gros appareils passagers et cargo moins importante que prévu, Boeing a indiqué mercredi qu’il pourrait décider d’arrêter la production du 747.

C’est la première fois que l’avionneur américain envisage officiellement la fin du mythique Jumbo Jet. Dans une note d’information à la Securities Exchange Commission (SEC), l’autorité boursière des Etats-Unis, Boeing annonce le 27 juillet que « si nous sommes dans l’incapacité d’obtenir des commandes suffisantes (pour le programme), nous pourrions enregistrer des pertes financières supplémentaires, et il est raisonnablement possible que nous décidions d’arrêter la production du 747 » .

Le constructeur explique qu’une demande en berne sur les marchés passagers et cargo pour les gros appareils a résulté dans des commandes moins nombreuses que prévu. « En conséquence, nous avons annulé au cours du 2e trimestre 2016 notre projet de retourner à la cadence de production d’un appareil par mois à partir de 2019 » , détaille son rapport financier. « Nous produisons actuellement (le 747) à la cadence d’un appareil par mois et comptons réduire cette cadence à 0,5 appareil par mois à partir de septembre 2016. Des appareils terminés restent invendus, et nous avons des créneaux de production également invendus » , ajoute le document.

Boeing précise qu’il s’efforce d’obtenir de nouvelles commandes et de mettre en place des mesures de réduction de coûts.

Dernière évolution du 747, le 747-8 n’a pas rencontré le succès escompté en raison de la concurrence des bi-moteurs plus performants et plus économes en carburant. Selon les dernières données qu’il a publiées, Boeing enregistre à fin juin 125 commandes fermes depuis le lancement du 747-8, dont 74 en version 747-8F cargo et 51 en version 747-8i passagers. Plus de 80% de ces commandes ont été honorées et il ne reste à l’avionneur que 21 appareils à livrer (onze 747-8F et dix 747-8i).

A cela s’ajoute toutefois une commande de la compagnie cargo russe Volga-Dnepr pour 16 747-8F supplémentaires, annoncée lors du dernier salon de Farnorough à la mi-juillet. Boeing peut également compter sur un contrat de l’Etat américain pour un nouveau Air Force One présidentiel. Pas sûr que cela soit suffisant pour prolonger la vie du 747 au-delà de quelques années. Une page de l’histoire de l’aviation se tournera alors.

Photo Boeing : premier vol du 747-8i