Air France prévoit d’assurer près de 80% de ses vols jeudi 28 juillet

Airbus A380 d' Air France - © Air France

Air France a annoncé mercredi qu’elle prévoit d’assurer près de 80% de ses vols jeudi 28 juillet 2016. Pour cette deuxième journée de grève des hôtesses et stewards, le taux de personnels grévistes est estimé à 36% par la compagnie. 

Dans le détail, Air France prévoit d’assurer pour la journée du jeudi 28 juillet 2016, plus 90% de ses vols long-courriers, plus de 80% de ses vols domestiques et plus de 70% de ses vols moyen-courriers de et vers Paris-Charles de Gaulle.

Les 36% de grévistes se décomposent en 37% pour l’activité long-courrier et 31% pour l’activité moyen-courrier.

Néanmoins, et ponctuellement, des annulations et des retards de dernière minute ne sont pas à exclure, continue de prévenir la compagnie. De plus, des difficultés dans la composition des équipages sont également susceptibles d’entrainer des limitations dans le nombre de passagers par vol.

Ce mercredi, Air France assure 87% de son programme de vol. La situation dans les aéroports était calme ce matin, sans longues files d’attentes, les passagers affectés ayant été prévenus individuellement. Selon Le Point qui cite des sources aéroportuaires, 181 vols Air France au total ont été annulés sur les aéroports parisiens pour la première journée du mouvement, dont 70 vols au départ et 64 à l’arrivée à Charles de Gaulle, ainsi que 24 vols au départ et 23 à l’arrivée à Orly.

Tout en présentant ses excuses aux passagers, le nouveau PDG d’Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, a indiqué mercredi lors d’une interview avec Le Figaro que la grève « aura un coût financier très élevé, ce qui ne peut que compliquer le travail qui reste à faire pour placer la compagnie dans un cycle de croissance rentable” .

Je consacrerai toute mon énergie dans les semaines et mois qui viennent à rétablir (la) confiance” avec les syndicats d’Air France, a aussi assuré le dirigeant.

Les hôtesses et stewards d’Air France ont été appelés à la grève du 27 juillet au 02 août 2016 notamment par deux syndicats représentatifs, le SNPNC-FO et l’UNSA-PNC. Réunis en intersyndicale, ils demandent que l’accord collectif PNC, arrivant à échéance en octobre, soit reconduit pour cinq ans ou une période indéterminée, au lieu de 17 mois comme le souhaite la direction.

Air France rappelle que les vols opérés par un avion d’une autre compagnie, dont HOP!, KLM et Delta, ne sont pas concernés par ce mouvement.

Photo © Air France