Grève des PNC : Air France livre ses prévisions de trafic pour mercredi

Boeing 777-300ER d'Air France à l'aéroport Paris Charles de Gaulle - Source Air France

Pour la première journée de la grève des hôtesses et stewards (PNC), Air France prévoit d’opérer plus de 90% des vols long-courriers et 70% des vols moyen et court-courriers, mais certains vols pourraient comprendre des réductions du nombre de passagers, avec un taux moyen de grévistes estimé à 35%.

Air France a déploré une nouvelle fois lundi le maintien du préavis de grève par le SNPNC-FO et l’UNSA-PNC du 27 juillet au 2 août prochains, « période qui va pénaliser les clients en plein coeur de leurs congés » , indique un communiqué.

A partir des déclarations préalables dans le cadre de la loi Diard, elle s’attend à un taux de grévistes moyen de l’ordre de 35% pour le mercredi 27 juillet, soit environ 40% pour l’activité long-courrier et environ 25% pour l’activité moyen-courrier. Des chiffres éloignés des estimations des syndicats, qui évoquaient ce matin une « mobilisation historique«  , avec 55%, voire 70% de grévistes. Les méthodes de calculs diffèrent, semble-t-il.

Air France assure mettre « tout en oeuvre » pour assurer « la plus grande partie » de ses vols long-courriers, mais « quelques annulations seront néanmoins inévitables » . Ce sont davantage les vols de et vers l’Europe ainsi que les vols court-courriers du réseau domestique assurés par un appareil Air France qui subiront les perturbations.

Ainsi, la compagnie annonce que « plus de 90 % des vols long-courriers pourraient être maintenus » . Néanmoins elle envisage pour certains vols « une réduction du nombre des passagers en fonction du nombre de PNC » .  Elle pourrait en effet manquer d’hôtesses et stewards pour assurer le remplissage complet de ses avions dans le cadre de la réglementation (1 PNC pour 50 passagers).

En outre, « 70 % des vols moyen et court-courriers pourraient être assurés, avec également certains vols réduits en nombre de passagers » .

Air France précise qu’à ce stade, il s’agit d’une première estimation qui sera confirmée définitivement demain, mardi 26, en fin de matinée.

Les vols sous numéro Air France opérés par un avion d’une autre compagnie, dont HOP!, KLM et Delta, ne sont pas concernés par ce mouvement, rappelle aussi la compagnie. Elle assure que « plusieurs milliers de salariés » sont d’ores et déjà mobilisés au sol pour minimiser l’impact de ce mouvement social.

Photo Boeing 777-300ER d’Air France à l’aéroport Paris Charles de Gaulle – Source Air France