American Airlines diffère la livraison de ses A350

Pour terminer son périple, l'A350 XWB a pris part à l'EAA AirVenture à Oshkosh 2015, l'un des principaux spectacles aériens dans le monde - © Airbus

American Airlines diffère de plus de deux ans en moyenne la livraison de ses Airbus A350 afin de réduire ses dépenses en capital et modérer la croissance de sa capacité.

American Airlines a conclu un accord avec Airbus le 18 juillet 2016 pour repousser la livraison de ses 22 A350-900. Ces appareils proviennent d’une commande passée en 2007 par US Airways avec qui elle a fusionné.

Selon le nouveau calendrier, American Airlines recevra son premier A350 fin 2018, au lieu du printemps 2017 prévu initialement. « La compagnie s’attend à présent à prendre livraison des A350 de 2018 à 2022, avec un différé de 26 mois en moyenne » , précise son communiqué. Deux appareils doivent ainsi rejoindre sa flotte en 2018, puis cinq chaque année de 2019 à 2022.

« Ce changement réduira les dépenses en capital prévues pour 2017 et 2018 et fournit de la souplesse dans la capacité » , indique aussi la compagnie.

Annoncée en même temps que la publication des résultats trimestriels, la mesure intervient alors qu’American Airlines a vu son bénéfice net pour le 2e trimestre 2016 chuter presque de moitié par rapport à l’année dernière (950 millions de dollars au lieu d’1,7 milliard). Les revenus sont sous pression sous l’effet de la « croissance des capacités de la concurrence, la mollesse persistante de l’environnement macroéconomique dans le monde et la faiblesse des devises étrangères » , a expliqué la compagnie. Son revenu unitaire (RSKO) est en baisse de 6,3% en un an.

American Airlines a légèrement réduit sa flotte au cours du dernier trimestre : elle a pris livraison de 14 appareils pour sa flotte principale et de 14 autres pour ses opérations régionales, tout en retirant 31 avions en parallèle.

Photo Airbus : tournée de l’A350 aux Etats-Unis (été 2015).