ATR optimiste pour les 20 prochaines années

ATR 42-600 et 72-600 en formation - Source : ATR

ATR a présenté lors du salon de Farnborough ses nouvelles prévisions de marché pour la période 2016-2035. L’avionneur table sur un taux de croissance moyen du trafic régional annuel d’environ 3,9% durant les 20 prochaines années, qui se traduira par une demande de 2.800 turbopropulseurs dans le monde.

« Les populations, les niveaux de vie et par conséquent, les besoins de connectivité, ne cessent de croître, et les dynamiques régionales évoluent dans les marchés établis comme dans les pays émergents » , explique ATR dans un communiqué. Selon lui, les turbopropulseurs ont « un rôle clé à jouer » dans l’expansion du trafic aérien, en permettant les liaisons entre aéroports secondaires et tertiaires, mais également l’accès des régions depuis et vers les principaux hubs.

Sur les 2.800 avions à hélices prévus pour les 20 prochaines années, ATR prévoit qu’environ un tiers (35%), soit 1.000 appareils, serviront à remplacer de vieux aéronefs, avec des bénéfices en termes de sécurité et de respect de l’environnement.

Les deux tiers restants (65%) serviront à l’expansion des flottes existantes. Dans ce cadre, la moitié d’entre eux permettront la création de 3.000 nouvelles routes, dont 1.400 en Asie-Pacifique (y compris en Chine), 800 aux Amériques et 800 répartis entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient. L’autre moitié des appareils servira à la croissance des marchés régionaux existants et sera liée à la hausse du taux de conversion à la technologie des turbopropulseurs.

ATR souligne en effet les avantages de ces avions « simples, robustes et fiables » ; également plus respectueux de l’environnement et plus économiques à l’usage que les avions régionaux à réaction. « C’est l’accumulation de ces différentes forces qui assure le succès d’ATR, même en ces temps d’incertitude économique » , conclut l’avionneur.

Fondé en 1981 et détenu à parts égale par le groupe Airbus et Leonardo, ATR se présente comme le leader mondial sur le marché des avions régionaux jusqu’à 90 places, avec plus de 1.500 appareils vendus depuis sa création.

Photo ATR 42-600 et 72-600 en formation – Source : ATR