United Airlines : un pilote mis à pied pour avoir demandé qu’Hillary Clinton soit « pendue »

United Boeing 787-9 Dreamliner

United Airlines a indiqué qu’elle a mis un pied provisoirement un de ses pilotes qui avait demandé samedi que la candidate à la Présidence des Etats-Unis, Hillary Clinton, soit « pendue » pour avoir envoyé des emails depuis son serveur personnel.

Pilote de la compagnie américaine mais aussi délégué du parti Républicain de Virginie Occidentale, Michael Fox avait twitté le 16 juillet : »Hillary Clinton, vous devriez être jugée pour trahison, meurtre et crimes contre la Constitution des Etats-Unis…puis pendue sur le Mall de Washington » , rapporte CNN. Il reprochait à la candidate à la Maison blanche d’avoir utilisé, en tant que Secrétaire d’Etat, son serveur personnel plutôt que le serveur gouvernemental protégé pour l’envoi d’emails susceptibles de contenir des informations confidentielles.

L’affaire a provoqué un tollé aux Etats-Unis, amenant Michael Fox à revenir sur ses propos plutôt violents. « Je pense qu'(Hillary Clinton) devrait être jugée et poursuivie selon la loi« , a-t-il déclaré à CNN dès samedi. Mais pour ce qui est de la pendre : « Non, mon Dieu. Ce n’était qu’une hyperbole » , a précisé Michael Fox.

Néanmoins United Airlines s’est dite « consternée » par les propos tenus par son pilote. « Nous sommes consternés par les propos préconisant de s’en prendre à une personne. Ceci ne représente pas United et nous suivons l’affaire » , a-t-elle d’abord indiqué dimanche sur son compte Twitter. Puis elle a ajouté peu après : « ce pilote a été mis à pied dans l’attente (des conclusions) de notre enquête. Nous sommes consternés par ses propos menaçants » .

CNN a essayé de joindre Donald Trump, rival probable d’Hillary Clinton à l’élection présidentielle de novembre prochain, afin de connaître son sentiment sur cette affaire. Elle n’a pas obtenu de réponse.

 


Photo Boeing 787-8 de United Airlines – © Boeing