Air Europa : les pilotes en grève 4 jours en juillet/août contre la création d’une low-cost

Kiefer (Francfort, Allemagne) CC BY-SA 2.0 : Embraer 195 d'Air Europa https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Air_Europa,_Embraer_ERJ-195LR,_EC-LCQ_(14261105197).jpg?uselang=fr

Le syndicat SEPLA a indiqué vendredi que les pilotes de la compagnie aérienne espagnole Air Europa sont appelés à cesser le travail pendant quatre jours, du samedi 30 juillet au mardi 02 août 2016 inclus, pour protester contre la création de la low-cost Air Europa Express.

Après avoir consulté ses membres et recueilli l’approbation de 87% d’entre eux, SEPLA a informé les autorités espagnoles du dépôt d’un préavis de grève concernant Air Europa du 30 juillet 00h00 au 02 août 23h59, en plein chassé-croisé estival. Le mouvement est de nature à provoquer des retards et des annulations sur les vols d’Air Europa. Toutefois, les pilotes seront astreints à un programme minimum, selon la législation espagnole.

SEPLA entend protester contre la création d’une low-cost par Air Europa. Cette dernière a racheté en décembre 2015 la companie aérienne Aeronave pour créer Air Europa Express. Cette compagnie à bas coûts doit recevoir onze appareils Embraer actuellement exploités par Air Europa et reprendre à son compte plusieurs routes existantes. Une partie des pilotes seront recrutés à l’extérieur et bénéficieront de contrats de travail distincts de ceux d’Air Europa. SEPLA dénonce « une situation insoutenable » , le transfert de production, et une menace pour la rémunération et l’avancement des actuels pilotes d’Air Europa.

Le direction de la compagnie a rejeté les accusations du syndicat dès vendredi, en affirmant que les pilotes appelés à la grève ne seront pas affectés par la création d’Air Europa Express. « Leur progression professionnelle et économique est assurée dans dans le cadre du plan d’expansion et de croissance, actuellement en cours d’exécution chez Air Europa » , a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Le syndicat comme la direction ont affirmé leur volonté de poursuivre les discussions pour éviter la grève.

Si le mouvement était confirmé, Air Europa, membre de l’alliance Skyteam, prévoit néanmoins d’assurer, dans le cadre du programme minimal, la totalité de ses vols transatlantiques, la totalité de ses vols en provenance et à destination des îles Canaries et Baléares, ainsi que les vols inter-îles. Pour les autres vols, elle s’efforcera de minimiser l’impact de la grève.

Photo Kiefer (Francfort, Allemagne) CC BY-SA 2.0 : Embraer 195 d’Air Europa