Lufthansa envisage de lancer Eurowings à Munich pour contrer Transavia

ERIC SALARD CC BY-SA 2.0 : Airbus A320-200 d'Eurowings https://commons.wikimedia.org/wiki/File:D-AIZT_BCN_(24007007575).jpg?uselang=fr

Le groupe Lufthansa envisage de lancer dès l’année prochaine sa filiale low-cost Eurowings à Munich. Un changement de stratégie qui vise à contrer notamment l’essor de Transavia sur l’aéroport bavarois. 

Détenue par Air France-KLM, Transavia a été la première low-cost à installer une base opérationnelle à l’aéroport de Munich. Depuis ce printemps, quatre avions y sont basés. Le groupe a fait part d’un lancement “réussi”. Quinze des dix-neuf lignes ouvertes ces derniers mois sont d’ailleurs maintenues pour la saison hiver 2016-2017, dont la ligne domestique à destination de Berlin-Schoenefeld. Quatre autres seront inaugurées dès l’automne. Au total, Transavia compte transporter 1 million de passagers à Munich dès la première année.

En outre, easyJet se renforce aussi en Bavière, avec de nouvelles lignes exploitées depuis ces bases européennes. Et Ryanair, qui a l’intention de se développer en Europe centrale, serait en approche : elle aurait demandé des créneaux d’atterrissage et de décollage à Munich (ainsi qu’à Dusseldorf) selon la presse allemande.

De quoi faire réagir Lufthansa, dont Munich est le deuxième hub après Francfort. Le projet d’installer Eurowings « est une option pour 2017 » , a confié au journal économique WirtschaftsWoche Karl Ulrich Garnadt, membre du Comité exécutif de Lufthansa, en charge d’Eurowings. « Nous en parlons en interne » . A en croire le responsable, la seule chose qui empêche Lufthansa de mener à bien ce projet plus tôt est le manque d’avions disponibles dans la flotte. Mais « il en sera autrement l’année prochaine » , a-t-il ajouté.

Il s’agirait d’un revirement de stratégie de la part de Lufthansa. Jusqu’ici, le groupe a toujours soutenu qu’Eurowings était destinée à effectuer du point-à-point en dehors des principaux hubs de la compagnie allemande. Mais « Eurowings devrait voler à Munich pour défendre la position de marché de Lufthansa contre la croissance agressive des concurrents low-cost » , a expliqué au WirtschaftWoche un membre du conseil de Surveillance de Lufthansa.

Photo ERIC SALARD CC BY-SA 2.0 : Airbus A320-200 d’Eurowings

Laissez un commentaire