Crash d’EgyptAir : le CVR est exploitable

Mehmet Mustafa Celik CC BY-SA 4.0 : Airbus A320 d'EgyptAir SU-GCC https://commons.wikimedia.org/wiki/File:EgyptAir_Airbus_A320_(SU-GCC)_on_finals_at_Ataturk_Airport.jpg?uselang=fr

La commission égyptienne enquêtant sur le crash de l’A320 d’EgyptAir qui s’est abîmé en Méditerranée le 19 mai, a annoncé samedi que les données de l’enregistreur de voix dans le cockpit (CVR) sont exploitables. 

Les examens approfondis réalisés par le Bureau d’Enquêtes et Analyses (BEA) en France ont montré qu’aucun composant des unités mémoire du CVR n’a été endommagé, a indiqué la Commission d’enquête dans un communiqué, en précisant que d’autres éléments avaient cependant dû être remplacés. « Les résultats des tests sont satisfaisants, ayant permis la lecture des unités mémoires du CVR. Une technologie de pointe sera utilisée pour extraire les enregistrements de ces unités » , a ajouté la Commission.

L’enregistreur des paramètres de vol (FDR) a lui aussi été réparé avec succès par le BEA. Les premières analyses ont confirmé la présence de fumée à bord de l’avion avant qu’il ne s’écrase avec ses 66 occupants.

Les opérations de réparation étant terminées, les deux enregistreurs seront retournés « prochainement » au Caire où se poursuivra leur analyse dans les locaux du Ministère de l’aviation civile.

La Commission d’enquête ajoute que la collecte des dépouilles des victimes se poursuit en Méditerranée « selon les procédures prévues » .

Photo Mehmet Mustafa Celik CC BY-SA 4.0 : Airbus A320 d’EgyptAir SU-GCC

Laissez un commentaire