Grève des PNC Air France : l’intersyndicale rejette la proposition de la direction

Air France : hôtesses et stewards - © Air France

L’Intersyndicale de personnels navigants commerciaux (PNC) d’Air France a rejeté samedi la dernière proposition de la direction et confirmé son appel à la grève pendant une période de 7 jours reconductible du 27 juillet 2016 au 2 août 2016.

Air France et les syndicats représentatifs des 13.600 hôtesses et stewards sont en négociation pour redéfinir l’accord d’entreprise relatif aux règles de travail, de rémunération et d’avancement de carrière de ces personnels. Conclu pour une durée de trois ans en 2013, il arrive à échéance fin octobre.

Lors de la 10ème réunion de négociation le vendredi 1er juillet, le PDG d’Air France, Frédéric Gagey, a proposé la reconduction quasiment à l’identique de cet accord pour une durée de 17 mois, soit jusqu’à mars 2018. Le temps que le nouveau PDG du groupe Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, qui prendra ses fonctions lundi 4 juillet, redéfinisse un projet d’entreprise.

Le SNPNC-FO et l’UNSA-PNC réunis en intersyndicale, ont rejeté cette proposition, demandant que l’accord soit reconduit sur cinq ans : « non seulement l’Entreprise refuse la quasi totalité de nos revendications, mais elle nous propose un Accord de 17 mois seulement. L’Entreprise qui sait que la conjoncture économique actuelle nous est favorable, veut nous amener à signer un Accord de très courte durée espérant ainsi passer l’été, les élections présidentielles et étouffer la grogne des PNC« , explique l’intersyndicale dans un tract le 2 juillet.

Dénonçant le « marché de dupes » proposé par la direction, elle appelle les hôtesses et stewards à se déclarer grévistes pour la période du 27 juillet 2016 au 2 août 2016, suite au préavis qu’elle a déposé le mois dernier.

Un troisième syndicat, l’UNAC, s’est joint à cet appel et demandait quant à lui, le 28 juin, « l’abandon de tout effort de productivité et le renouvellement de notre accord collectif pour une durée de trois ans » .

Selon latribune.fr, le DRH d’Air France, Gilles Gateau, a qualifié l’accord d’entreprise existant « de meilleur contrat collectif du monde » pour les hôtesses et stewards. Le statu quo avec les PNC « ne fera qu’accentuer l’écart de compétitivité entre Air France et ses concurrents, lequel s’élève aujourd’hui à environ 40% pour les PNC » , analyse le site d’informations économiques.

Le conflit avec les pilotes est quant à lui désamorcé, en tout cas pour l’instant, Jean-Marc Janaillac ayant obtenu une trêve de quatre mois.

Photo Air France

Laissez un commentaire