Attentat à l’aéroport d’Istanbul-Ataturk : au moins 36 morts et 147 blessés

Josef Moser CC BY-SA 4.0 : Aéroport d'Istanbul Ataturk https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Flughafen_Istanbul_Atatürk.jpg?uselang=fr

Trois mois après Bruxelles, l’aéroport Ataturk d’Istanbul a été la cible mardi soir d’un attaque terroriste qui a fait au moins 36 morts et 147 blessés selon un bilan des autorités turques.

Vers 22h00 le 28 juin, trois assaillants ont tiré sur la foule avec des fusils-mitrailleurs avant de se faire exploser, a indiqué le Premier ministre turc mercredi matin, en précisant que les terroristes s’étaient rendus en l’aéroport en taxi. Leur identité et leur nationalité n’a pas été révélée. L’attentat n’a pas été revendiqué mais les autorités turques soupçonnent l’Etat islamique (EI).

Premier aéroport de Turquie et considéré comme une cible potentielle, Istanbul-Ataturk applique des mesures de sûreté draconiennes. Un contrôle des passagers et des bagages est effectué avant l’entrée dans les terminaux. Deux des trois kamikazes ont tenté de forcer ce filtre et ont échangé des tirs avec les policiers avant de déclencher leurs explosifs, ont expliqué les autorités. Le troisième homme se trouvait sur un parking près du bâtiment. Parmi les victimes se trouvent des étrangers, dont on ignore pour l’heure la nationalité.

Sur la plateforme, les atterrissages et décollages ont repris ce mercredi matin, après avoir été interrompus pendant plusieurs heures. De nombreux vols ont été déroutés. Un avion d’Air France en provenance de Paris a rebroussé chemin pour se poser à Sofia en Bulgarie avant de retourner dans la capitale française. La compagnie a annulé les trois vols prévus pour la journée du 29 juin (AF1390, AF1590/AF1591 et AF1890/1891). Au total, une centaine de vols prévus aujourd’hui sont annulés, notamment par Aegean Airlines, Aeroflot, British Airways, KLM et Lufthansa. Les passagers au départ et à l’arrivée à Istanbul sont invités à consulter le statut de leurs vols avant de se rendre à l’aéroport.

La Federal Aviation Administration (FAA) américaine a ordonné mardi soir la suspension de tous les vols entre les Etats-Unis et la Turquie avant de revenir sur sa décision. « L’aéroport international Atatürk, comme l’aéroport de Bruxelles qui a été attaqué plus tôt cette année, est le symbole des connexions internationales et des liens qui nous unissent », a déclaré un porte-parole du gouvernement américain.

La Turquie a été frappée par plusieurs attentats au cours des derniers mois. En mai, le trafic de l’aéroport Istanbul-Ataturk reculait de -5,2% par rapport au même mois de 2015, selon les derniers chiffres de TAV Airports dont le groupe ADP détient 38% du capital.

Avec un total de 61,8 millions de passagers accueillis l’année dernière, Ataturk se range à la 11e place des aéroports dans le monde.

Photo principale : Josef Moser CC BY-SA 4.0 : Aéroport d’Istanbul Ataturk

Laissez un commentaire