L’avion chinois ARJ21 effectue son premier vol commercial

Comac ARJ21-700 de Chengdu Airlines - CC BY-SA 4.0 Danny Yu

L’avion régional ARJ21 du constructeur chinois COMAC a effectué mardi son premier vol commercial aux couleurs de la compagnie de lancement, Chengdu Airlines.

Le vol EU6679 avec 70 passagers à bord, dont la moitié d’invités, a décollé le 28 juin de Chengdu pour se poser à Shanghai-Hongqiao, marquant ainsi l’entrée en service commercial de l’ARJ21. L’appareil reliera les deux villes trois fois par semaine.

Chengdu Airlines a commandé 30 ARJ21. Le premier exemplaire a été livré en novembre 2015, avec plusieurs années de retard. Jusqu’ici, l’avion n’effectuait que des vols de démonstration. Un deuxième appareil devrait suivre en août, et trois autres d’ici la fin de l’année.

Chengdu Airlines prévoit de déployer l’ARJ21 sur sept routes intérieures au départ de Chengdu, soit Shanghai, Pékin, Guangzhou, Shenzhen, Xian, Nanjing et Guiyang. Elle exploite aujourd’hui une trentaine d’Airbus A320 sur 50 lignes intérieures chinoises, et attend le reste de sa commande d’ARJ21 d’ici cinq à six ans.

L’ARJ21 enregistre au total 278 commandes fermes, essentiellement de compagnies aériennes et de société de leasing chinoises, “encouragées”  à acquérir l’appareil. La croissance du marché intérieur chinois dans les vingt prochaines années laisse entrevoir un certain potentiel à cet avion régional. Doté de 70 à 90 sièges et disposant d’un rayon d’action de 2.225 à 3.700 kilomètres, il se positionne sur un marché aujourd’hui dominé par les Embraer brésiliens et les Bombardier canadiens.

Cependant, il n’est pas homologué ni par la FAA américaine ni par l’EASA européenne. Ses opérations sont donc limitées pour le moment à la Chine.

Le programme ARJ21 a reçu le feu vert du gouvernement chinois en 2002 et les premières livraisons étaient initialement annoncées pour 2009.

Photo Comac ARJ21-700 de Chengdu Airlines – CC BY-SA 4.0 Danny Yu 

Laissez un commentaire