Brexit : Ryanair ne compte plus ajouter d’avions au Royaume-Uni

Ryanair : Boeing 737

Après le vote des électeurs britanniques en faveur du Brexit, Ryanair indique qu’il peu probable qu’elle ajoute des avions sur ses bases au Royaume-Uni l’année prochaine, préférant concentrer ses investissements dans l’Union européenne.

Bien qu’irlandaise, la low-cost réalise 40% de son trafic passagers au Royaume-Uni (40 millions de passagers sur 100 millions annuellement) et l’aéroport Londres-Stansted est la première base opérationnelle de son réseau.

« Il est peu probable que nous baserons des appareils supplémentaires au Royaume-Uni en 2017; à la place, ils seront alloués à des aéroports de l’Union européenne » , a indiqué lundi à l’agence Reuters un porte-parole de la compagnie aérienne.

Ryanair ne revoit pas à la baisse son plan de développement global. « Nous transférerons notre croissance en direction de l’Union européenne » , a bien précisé Michael O’Leary, citant l’Irlande, l’Espagne, la France, l’Allemagne et les pays d’Europe centrale.

Ryanair s’attend à ce que le trafic passagers cette année continue d’augmenter au Royaume-Uni en comparaison de l’année dernière. Mais les prix des billets d’avions pourraient baisser. En outre, la chute de la livre sterling est de nature à impacter négativement ses revenus, déclarés en euros.

Ryanair dispose de 13 bases au Royaume-Uni. Cette année, elle y ajoute 40 avions. Le mois dernier, elle a prévenu qu’elle limiterait ses investissements dans le pays si les électeurs britanniques se prononçaient en faveur d’une sortie de l’Union européenne. Elle a d’ailleurs massivement appeler à voter en faveur du « Remain » (rester).

Photo Ryanair : Boeing 737 

Laissez un commentaire