Singapore Airlines : un boeing 777-300ER prend feu à l’atterrissage

SQ368_feu_ChangiLe moteur d’un Boeing 777-300ER de Singapore Airlines a pris feu lors de l’atterrissage à Singapour ce lundi matin. L’incident n’a fait aucun blessé parmi les 241 passagers et membres d’équipage.

L’appareil avait quitté sa base de Singapour-Changi vers 02h25 et effectuait le vol SQ368 à destination de Milan-Malpensa. En cours de route, les pilotes ont décidé de rebrousser chemin en raison d’un message d’alerte concernant l’huile du moteur, a indiqué Singapore Airlines dans un communiqué.

Le moteur droit a pris feu après l’atterrissage à Singapour vers 06h50 le 27 juin. « Le feu a été maitrisé par les services d’urgence de l’aéroport et il n’y aucun blessé parmi les 222 passagers et 19 membres d’équipage » , selon la compagnie.

Les passagers ont été débarqués « en toute sécurité » et seront transférés vers Milan sur un autre avion plus tard dans la journée.

L’aéroport de Singapour a précisé que l’appareil a été remorqué et la piste 2 sur laquelle il s’est posé est en cours de nettoyage.

Les vidéos et photos largement diffusées sur les réseaux sociaux montrent de larges flammes s’échappant du moteur droit.

L’avion en question est un 777-300ER en service depuis 9 ans et 7 mois. Il est équipé de moteurs GE90-115B.

Boeing « a connaissance de la situation et rassemble les informations » , a confirmé à l’agence Bloomberg l’avionneur américain. Le motoriste GE a quant à lui indiqué qu’il envoie une équipe technique sur place, ajoutant qu’il analyse et surveille continuellement plus de 2.000 moteurs de ce type dans le monde sans avoir noté « de problèmes qui puissent menacer la sécurité des vols » .

Il s’agit du troisième incident de ce type en moins d’un an. Le 08 septembre 2015, un 777-200ER de British Airways, également motorisé par des GE90, a dû interrompre son décollage de l’aéroport Las Vegas-McCarran en raison d’un incendie moteur. Le 27 mai 2016, un 777-300 de Korean Air équipé de moteurs Pratt & Whitney a pris feu à l’aéroport Tokyo-Haneda au moment de décoller vers Séoul, sans faire de blessés parmi les plus de 300 passagers à bord.

Laissez un commentaire