L’Airbus A350 part en Chine pour une tournée de démonstration

S. Ramadier / Airbus : A350-900 MSN2

L’Airbus A350 XWB s’apprête à effectuer sa première tournée de démonstration en Chine : l’un des appareils de la flotte d’essai visitera cinq villes à travers le pays entre le 25 juin et le 2 juillet prochains.

Durant cette tournée de huit jours, « l’A350 MSN2 visitera Pékin (PEK), Shanghai (SHA), Guangzhou (CAN), Haikou (HAK) et Chengdu (CTU) » , a annoncé l’avionneur européen le 21 juin.

Airbus fait jeu égal avec Boeing sur le marché chinois, où il a produit 50% des avions en service actuellement, selon ses chiffres. Mais alors que huit compagnies aériennes opèrent sur long-courrier, l’A350 ne compte que deux clients à ce jour : China Eastern Airlines, qui a commandé 20 A350-900 en avril 2016 et Air China, qui attend pour sa part 10 A350-900. Dans ce contexte, les villes visitées lors de cette tournée représentent les principaux aéroports chinois et les bases opérationnelles des deux clients chinois de l’appareil, mais aussi le siège de China Southern Airlines pour Guangzhou et celui d’Hainan Airlines pour Haikou.

Airbus mettra en avant auprès des compagnies aériennes chinoises « les performances opérationnelles inégalées » et « le confort en cabine » de l’A350. L’appareil leur offrira  « un avantage concurrentiel et permettra d’attirer plus de passagers sur les liaisons internationales » , assure Airbus. La Chine est évidemment un marché prioritaire. L’IATA prévoit que ce pays dépassera les Etats-Unis d’ici 2030 comme premier marché mondial pour le trafic passagers.

Airbus souligne aussi que l’industrie aéronautique chinoise a contribué « de façon importante » au développement et à la fabrication de l’A350. L’avionneur dispose d’un centre d’ingénierie à Pékin qui a participé avec son partenaire Aviation Industry Corporation of China à l’élaboration du programme, et plus particulièrement à la conception de la cellule dont environ 5% est fabriqué en Chine. « L’A350 XWB est un symbole de la coopération industrielle stratégique entre Airbus et l’industrie aéronautique chinoise » , affirme Airbus.

Le MSN2 qui effectuera la tournée de démonstration arbore la fameuse livrée carbone qui reflète l’utilisation de matériaux composites dans la fabrication de l’A350. Il est également l’un des deux appareils d’essai (sur un total de cinq prototypes) à recevoir une cabine passagers, aménagée avec 42 sièges de classe Affaires et 210 sièges de classe Economie. Les vols seront opérés par des pilotes d’Airbus.

A ce jour, le constructeur enregistre pour l’A350 XWB 802 commandes fermes provenant de 42 clients dans le monde.

Photo S. Ramadier / Airbus : A350-900 MSN2

Laissez un commentaire