Volotea reliera Bordeaux et Toulouse à la Grande Canarie

Boeing 717 de Volotea - CC Wikimedia Commons / Javier Bravo Muñoz

Volotea lance cet hiver deux lignes saisonnières pendant les fêtes de fin d’année, reliant Bordeaux et Toulouse à la Grande Canarie.

A compter du 17 décembre 2016 et jusqu’au 7 janvier 2017, la low-cost espagnole opèrera un vol par semaine tous les samedis entre Bordeaux et la Grande Canarie, soit 8 vols (4 dans chaque sens) et un total de 1.000 sièges disponibles.

Volotea dessert cette année 23 destinations au départ de Bordeaux, soit 6 en France (Ajaccio, Bastia, Brest, Figari, Toulon et Strasbourg), 5 en Italie (Naples, Olbia, Palerme, Pise et Venise), 6 en Espagne (Ibiza, Malaga, Palma de Majorque, Tenerife, Alicante et Grande Canarie), 1 en Allemagne (Munich), 2 en Croatie (Dubrovnik et Split), 1 en Grèce (Corfou), 1 en République tchèque (Prague) et 1 au Portugal (Faro).

La compagnie enregistre à Bordeaux-Mérignac un taux de remplissage de 92,2% et un taux de ponctualité de 85%. En 2016, elle propose plus de 4.100 vols et plus de 513.000 sièges au départ et vers cet aéroport. Elle a transporté plus de 955.000 passagers depuis le lancement de ses opérations à Bordeaux.

Du 17 décembre 2016 au 7 janvier 2017 aussi, Volotea proposera une liaison entre Toulouse et la Grande Canarie, avec un vol par semaine tous les samedis soit également 8 vols et 1.000 sièges disponibles.

La compagnie propose ainsi 13 destinations au départ de Toulouse cette année : 5 en France (Ajaccio, Bastia, Figari, Strasbourg et Brest), 2 en Italie (Palerme et Venise), 4 en Espagne (Palma de Majorque, Tenerife, Malaga et Grande Canarie), 1 en République tchèque (Prague) et 1 en Croatie (Split).

Présente à Toulouse depuis 2013, Volotea a transporté plus de 175.000 passagers sur cette destination. Le taux de remplissage atteint 90%. Pour l’année 2016, l’offre s’élève à 270.000 sièges et plus de 2.100 vols, soit plus du double par rapport à 2015.

Boeing 717 de Volotea – CC Wikimedia Commons / Javier Bravo Muñoz

Laissez un commentaire