Air Madagascar, Iran Air, Lion Air: l’Europe révise sa liste noire

Airbus A340-300 d'Air Madagascar - CC BY-SA 2.0 Maarten Visser

La Commission européenne a mis à jour le 16 juin la liste des transporteurs aériens faisant l’objet d’une interdiction ou de restrictions d’exploitation dans l’Union européenne, dite « liste noire » .

Selon un communiqué de la Commission, toutes les compagnies aériennes certifiées en Zambie sont retirées de cette liste ainsi qu’Air Madagascar et trois compagnies aériennes certifiées en Indonésie, soit Citilink, Lion Air et Batik Air. En outre, Iran Air a reçu l’autorisation d’exploiter à nouveau la plupart de ses aéronefs dans l’Union européenne.

« Après sept années de travail, et grâce à l’assistance technique considérable fournie par l’Europe, nous avons pu retirer de la liste l’ensemble des transporteurs aériens de la Zambie » , a expliqué Violeta Bulc, commissaire européenne chargée des transports.

Quant à Iran Air, elle est désormais autorisée à opérer tous ses appareils vers l’Union européenne, à l’exception de ses Boeing 747 et Fokker 100. Jusqu’à présent, elle n’était autorisée qu’à utiliser dix Airbus A300 et deux A310 pour desservir les 28 pays membres de l’Union. « En Iran, une évaluation technique a été menée à bien en mai, dans le prolongement de ma visite au mois d’avril. Suite à cette évaluation, je me réjouis de pouvoir annoncer que nous sommes maintenant également en mesure d’autoriser la plupart des aéronefs d’Iran Air à voler dans l’espace aérien de l’Union européenne » , a déclaré Violetta Bulc.

Pour sa part, Air Madagascar est maintenant autorisée à voler vers l’Europe avec n’importe quel appareil de sa flotte. Un seul de ses Airbus A340-300 bénéficiait de cette autorisation jusqu’à présent (celui sous immatriculation islandaise TF-EAB).

Suite à la mise à jour effectuée aujourd’hui, 216 compagnies aériennes au total font l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’Union européenne:

  • 214 compagnies aériennes certifiées dans 19 pays, en raison d’un manque de supervision de la sécurité par les autorités de l’aviation de ces pays : Afghanistan, Angola (à l’exception de TAAG Angola qui est exploitée selon certaines restrictions et conditions), Bénin, République du Congo, République démocratique du Congo, Djibouti, Guinée équatoriale, Érythrée, Gabon (à l’exception de deux compagnies qui exercent leurs activités sous certaines restrictions et conditions), Indonésie (à l’exception de sept compagnies), Kazakhstan (à l’exception d’Air Astana), République kirghize, Liberia, Libye, Mozambique, Népal, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, Soudan.
  • Deux compagnies, en raison de préoccupations de la Commission en matière de sécurité: Iraqi Airways (Irak) et Blue Wing Airlines (Suriname).

Six autres compagnies font l’objet de restrictions d’exploitation et ne peuvent effectuer de vols à destination de l’UE que si elles utilisent des types d’aéronefs particuliers: Afrijet et Nouvelle Air Affaires SN2AG (Gabon), Air Koryo (République populaire démocratique de Corée), Air Service Comores (Comores), Iran Air (Iran) et TAAG Angola Airlines (Angola).

« La liste en question n’a pas uniquement pour objet de maintenir des niveaux de sécurité élevés dans l’Union européenne, elle contribue également à aider les pays concernés à améliorer leurs niveaux de sécurité dans le but ultime de ne plus figurer sur la liste » , a précisé la Commission. Selon cette dernière, la liste est aussi devenue « un outil majeur de prévention« , car elle incite les pays ayant des déficiences en matière de sécurité à y remédier avant d’être frappés d’une interdiction.

La liste détaillée mise à jour au 16 juin 2016 est disponible ici.

Photo Airbus A340-300 d’Air Madagascar – CC BY-SA 2.0 Maarten Visser

Laissez un commentaire