easyJet ouvre un premier hangar de maintenance à Londres-Gatwick

hangar_easyJet_GatwickeasyJet a annoncé vendredi l’ouverture de son premier hangar de maintenance à Londres-Gatwick, destiné à soutenir son expansion sur cet aéroport.

Mesurant 5.400 m2, ce nouveau hangar peut accueillir deux A319 ou A320, selon un communiqué de la low-cost britannique. De « conception innovante » , sa construction a débuté en novembre 2015, selon des normes thermiques permettant de réduire les coûts énergétiques. Il est complété par un bâtiment de bureaux et de logistique d’une superficie de 550 m2.

En parallèle, easyJet a conclu au terme d’un appel d’offre un partenariat de cinq ans avec Lufthansa Technik pour s’occuper de la maintenance des avions dans la nouvelle installation. La filiale de Lufthansa opèrera ainsi pour la première fois au Royaume-Uni. Elle est déjà partenaire d’easyJet sur ses bases de Milan-Malpensa et Berlin-Schoenefeld depuis plusieurs années. L’équipe sur place travaillera sept jours sur sept.

« La livraison réussie de ce projet » marque « l’approche innovante et agile d’easyJet en répondant à un calendrier serré et en aboutissant à la création de solides partenariats pour livrer un performance opérationnelle à la pointe du marché » , a souligné Brendan McConnellogue, directeur de la maintenance chez easyJet.

« Gatwick est en train de se transformer et le développement de nos infrastructures existantes est cruciale pour répondre à la demande croissante en termes de capacité » , a expliqué pour sa part Stewart Wingate, directeur général de l’aéroport de Londres-Gatwick.

Gatwick est devenu progressivement la première base opérationnelle d’easyJet en Europe, soulignant sa stratégie de s’installer sur les aéroports de premier rang. Présente depuis 1999 sur la plateforme, la compagnie y stationne 60 appareils qui opèrent sur 106 routes. Elle s’attend à y accueillir cette année plus de 18 millions de passagers, soit environ un quart de son trafic total (70 millions de passagers transportés l’année dernière).

De son côté, l’aéroport de Gatwick investit actuellement 2,5 milliards de livres dans un programme d’expansion.

Photo easyJet