Korean Air suspend Sao Paulo mais compte ouvrir Delhi et Téhéran

Airbus A330-200 de Korean Air - cc wikimedia

Korean Air a annoncé jeudi des ajustements sur son réseau international, prévoyant la suspension de son service vers Sao Paulo, une réduction des fréquences vers Jakarta, ainsi que l’ouverture de Delhi et Téhéran. Ces mesures constituent une « réponse à la concurrence au sein du marché mondial de l’aviation » , selon la compagnie sud-coréenne.

Selon un communiqué le 9 juin, Korean Air entend réduire la fréquence ou suspendre « certaines liaisons montrant des déficits » . La compagnie mettra ainsi fin à sa seule liaison vers le Brésil, reliant son hub de Séoul-Incheon à Sao Paulo-Guarulhos, durant la dernière semaine de septembre, après les Jeux Olympiques de Rio. Les vols sont actuellement opérés à raison de trois fréquences par semaine avec un Airbus A330 et une escale à Los Angeles (dont la desserte est maintenue).

« La suspension de cette liaison est due au ralentissement économique au Brésil » , explique Korean Air. Sa décision intervient moins d’une semaine après qu’Air France, sa partenaire de SkyTeam, a annoncé la suspension de son service vers Brasilia pour les mêmes raisons.

Korean Air dit faire tout son possible pour minimiser l’impact sur ses passagers. Pour accueillir les touristes affectés ainsi que la communauté coréenne au Brésil, Korean Air renforcera « sa coopération avec des transporteurs américains établis au Brésil » , sans les nommer. La compagnie étudiera cependant la faisabilité de reprendre ses vols en fonction des changements des conditions du marché.

Korean Air réduira également la fréquence de ses vols entre Séoul et Jakarta. Ceux-ci seront opérés à raison de sept vols par semaine au lieu de dix par semaine à compter du mois de septembre. Cette décision est prise « en raison de la faible demande » . Les vols concernés sont les KE625 et KE626, opérés les mercredis, samedis et dimanches. Le vol quotidien KE627/KE628 sera maintenu.

En parallèle, Korean Air lancera des vols directs vers Delhi dès décembre 2016. La capitale de l’Inde deviendra sa deuxième destination dans le pays après Mumbai. « En plus des voyages d’affaires, Delhi connaît actuellement une forte demande de la part des touristes, grâce à ses nombreuses activités culturelles comme le Musée du Mémorial de Gandhi et l’India Gate » , souligne la compagnie.

Korean Air prévoit également d’opérer « à l’avenir » une liaison à destination de l’Iran. Elle a reçu en mars 2016 la permission d’opérer quatre vols par semaine entre Séoul et Téhéran. La compagnie décidera de la date de lancement de la liaison à l’issue d’une étude sur les conditions du marché et d’une étude financière sur l’environnement commercial. « Après la levée des sanctions économiques, l’Iran apparaît comme étant un aimant mondial pour l’investissement et un hub international important » , précise Korean Air.

« Grâce au développement constant de nouveaux segments et à la réduction de vols à faible demande, Korean Air maximisera sa rentabilité et assurera ainsi sa pérennité et sa compétitivité » , conclut la compagnie.

Fondée en 1969, Korean Air est l’une des 20 compagnies aériennes les plus importantes au monde. Elle a transporté plus de 24 millions de passagers en 2015 et opère plus de 462 vols par jour vers 129 destinations dans 46 pays sur 6 continents, avec une flotte de 167 appareils, dont 10 A380.

Photo Airbus A330-200 de Korean Air – cc wikimedia 

Laissez un commentaire