Air France : les trois syndicats de pilotes déposent un préavis de grève du 11 au 14 juin

Commandant de bord / pilote d'Air France - © Air France

L’intersyndicale des pilotes d’Air France, réunissant le SNPL, le SPAF et Alter, a annoncé jeudi avoir déposé un préavis de grève du samedi 11 au mardi 14 juin 2016 pour demander le respect des accords en vigueur et le développement de l’emploi pilotes au sein d’Air France.

Les trois syndicats de pilotes d’Air France se sont mis d’accord pour déclencher une grève pendant l’Euro 2016 qui se tiendra en France du 10 juin au 10 juillet prochains. « Le dialogue, l’écoute et la confiance étant totalement inexistants avec la direction depuis plusieurs mois, les syndicats de pilotes se voient dans l’obligation de déposer un préavis de grève du 11 au 14 juin 2016. D’autres plages d’arrêts de travail suivront quelques jours plus tard si nécessaire » , ont annoncé le SNPL, le SPAF et Alter dans un communiqué commun le 2 juin.

L’intersyndicale a exposé ses revendications, « très simples » : « nous demandons le respect des accords en vigueur et le développement de l’emploi en France » . Pour y arriver, plusieurs mesures doivent être prises « inévitablement » , conduisant au développement d’Air France qui serait menacé par celui des autres filiales d’Air France-KLM (KLM, HOP! et Transavia), listées comme suit par les syndicats :

  • le rééquilibrage de la production entre Air France et KLM selon les ratios établis lors de la fusion et sans préjudice pour KLM ;
  • l’engagement d’un développement du court-courrier/moyen-courrier Air France en moyens propres ;
  • la défense du périmètre Air France vis-à-vis de co-entreprises et joint-ventures ;
  • l‘évolution des conditions et du développement de Transavia.

A cela s’ajoutent deux autres mesures :

  • l’amélioration des conditions de travail et de l’implication des pilotes dans les sujets métier ;
  • le juste retour des efforts comprenant notamment un rattrapage de rémunération.

Pour les trois syndicats, il est « inconcevable » qu’Air France poursuive « sur le chemin de la décroissance et de l’austérité sociale » alors que le groupe Air France-KLM « connaît d’excellents résultats et que le contexte économique du secteur aérien est plus que porteur » .

L’intersyndicale déplore en particulier que les effectifs de pilotes aient chuté en quelques années de 3.995 équivalents temps plein en 2011 à 3.388 ETP. « Considérant l’évidente corrélation entre les effectifs pilotes et le niveau d’activité, nous ne pouvons que constater l’importance de la contraction subie par Air France » . Poursuivre dans la voie de l’attrition et de la réduction d’effectifs à tout prix « n’est pas une option » , écrivent-ils.

La baisse de rémunération à compter du 1er juin décidée par la direction d’Air France pour solder le plan Transform2015 auprès des pilotes n’est donc pas centrale dans ce communiqué commun, mais c’est pourtant bien elle qui a mis le feu aux poudres.

Avec l’application des ultimes mesures de ce plan, qui n’avait pas été soldé pour les pilotes contrairement aux autres catégories de personnels, Air France s’attend à économiser 20 à 30 millions d’euros par an, soit 2 à 3% de la masse salariale des pilotes. Ces décisions ont été qualifiées « d’agression » aussi bien par le SNPL que le SPAF, qui reprochent tous les deux à la direction de n’avoir pas tenu ses propres engagements.

« On a essayé de finaliser Transform par la négociation » en mai et juin 2015, s’est cependant défendu jeudi Frédéric Gagey, le PDG d’Air France, lors de l’assemblée générale de l’IATA qui se tient en ce moment à Dublin. « Ce n’est pas une agression, c’est la manière de clore un débat et de repartir dans un jeu qui doit être collectif » , a-t-il aussi déclaré, en assurant qu’il voulait refermer ce dossier avant la prise de fonction le 4 juillet du nouveau PDG d’Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac.

Photo © Air France 

Un commentaire sur “Air France : les trois syndicats de pilotes déposent un préavis de grève du 11 au 14 juin

  1. Quel gachis annonce !!!!!

    Les syndicats de AF peuvent dire ce qu’ils veulent mais ils sont du meme niveau que la CGT : tueurs d’entreprise…..

    Qu’ils aillent au diable !!!

Laissez un commentaire