LATAM Airlines se retire à son tour du Venezuela

LATAM : Boeing 787-8

Après Lufthansa ce week-end, ainsi qu’Air Canada, Alitalia et GOL précédemment, LATAM Airlines a annoncé lundi la suspension de ses vols vers Caracas au Venezuela, citant un situation économique « complexe » dans le pays.

Le premier groupe aérien d’Amérique latine va se retirer progressivement du Venezuela : le processus sera achevé le 1er août prochain, selon un communiqué. Depuis samedi, la filiale brésilienne de LATAM Airlines a cessé de voler vers l’aéroport Caracas-Simon Bolivar depuis Sao Paulo-Guarulhos. A la fin juillet, LATAM Peru fera de même pour les vols depuis Lima, et LATAM chile pour ceux au départ de Santiago du Chili.

Les passagers bénéficiant de réservation peuvent modifier leur voyage ou obtenir un remboursement du billet, sans frais, a indiqué LATAM Airlines.

Le groupe fait cependant valoir que le Venezuela reste un marché « pertinent » et envisage un retour « dès que possible » . Sa décision fait suite à « un scénario macro-économique complexe dans la région » .

Le gouvernement du président Maduro a mis en place depuis deux ans un strict contrôle des changes qui empêche dans la pratique les compagnies aériennes de convertir en dollars leurs recettes payées dans la devise locale, le bolívar, ou de les exporter.

3,8 milliards de dollars appartenant à 24 compagnies aériennes seraient ainsi bloqués au Venezuela, selon l’Association internationale des transporteurs aériens (IATA).

Un porte-parole de LATAM Airlines a indiqué que le groupe était concerné pour sa part à hauteur de 3 millions de dollars. Ses vols vers le Venezuela avaient déjà été réduits et représentent aujourd’hui moins de 1% de ses opérations totales.

Outre le litige avec le gouvernement du Venezuela, les compagnies aériennes subissent également un ralentissement de la demande, en raison d’une situation économique catastrophique dans le pays.

American Airlines vient juste de suspendre ses vols entre New York et Caracas pour cette raison, alors que la route avait repris il y a trois mois. Elle continue d’assurer un service depuis Miami.

Pour leur part, Air France, Iberia et United ont indiqué hier qu’elles maintiennent leurs opérations vers le Venezuela, après que Lufthansa a annoncé son retrait ce week-end.

Air Canada, Alitalia, la brésilienne GOL et Tiara Air (d’Aruba) ont cessé leurs opérations dans le pays. La prochaine candidate au départ pourrait être Aerolineas Argentinas, qui a réduit ses opérations à deux vols par semaine au lieu d’un vol par jour précédemment : « nous regardons de près la situation » , a indiqué lundi la compagnie argentine.

Photo LATAM : Boeing 787-8

Laissez un commentaire