Hong Kong Airlines part pour Osaka et Auckland

Aero Icarus CC BY-SA 2.0 : Airbus A330-200 de Hong Kong Airlines https://commons.wikimedia.org/wiki/File:HongKong_Airlines_Airbus_A330-200;_B-LND@HKG;31.07.2011_614tu_(6052944429).jpg?uselang=fr

Hong Kong Airlines poursuit son expansion avec l’ouverture d’Osaka au Japon en juillet et d’Auckland en Nouvelle Zélande en novembre.

La compagnie soeur d’Hainan Airlines a annoncé lundi qu’elle reliera sa base de Hong Kong et l’aéroport d’Osaka-Kansai à compter du 15 juillet avec un vol quotidien en Airbus A330-300 de 292 sièges (30 en Affaires et 262 en Economie). Elle s’attaque à un marché très concurrentiel puisque déjà couvert par Air India, ANA, Cathay Pacific ainsi que les low-cost Hong Kong Express, Jetstar Japan et Peach. « En tant que deuxième plus grande ville du Japon, Osaka est depuis longtemps l’une des destinations préférées des habitants de Hong Kong en raison de sa proximité avec les zones touristiques populaires telles que Kyoto, Nara, Kobe. Hong Kong Airlines continuer à développer son réseau au Japon et en Asie, et à renforcer la position de Hong Kong comme l’un des principaux centres du transport aérien dans le monde » , souligne dans un communiqué Li Dianchun, directeur commercial de la compagnie. Osaka deviendra sa septième destination au Japon après Okinawa et Tokyo-Narita (deux vols quotidiens chacune), Okayama (un vol quotidien), Sapporo et Kagoshima (cinq vols par semaine chacune) et Miyazaki (deux vols par semaine), soit un total de 54 vols par semaine vers ce pays à compter de mi-juillet.

La ligne vers Auckland sera lancée le 10 novembre 2016 avec un vol quotidien en Airbus A330-200 bi-classe de 283 sièges (24 en Affaires et 259 en Economie), face à Cathay Pacific et Air New Zealand qui partagent leurs codes. Il s’agira du deuxième service long-courrier de Hong Kong Airlines après l’Australie où elle a ouvert l’année dernière une ligne vers Gold Coast et Cairns, désormais exploitée à l’année. La nouvelle liaison vers la Nouvelle Zélande suit ainsi « le succès du service vers l’Australie » selon le directeur commercial de Hong Kong Airlines, qui s’attend à ce que le vol attire non seulement des résidents de Hong Kong mais aussi des voyageurs en correspondance sur le réseau de la compagnie depuis Pékin, Shanghai, Tianjin, Chengdu, Nanjing, Hangzhou, Okinawa, Tokyo, Bangkok et Taipei.

En parallèle, la flotte « tout Airbus » continue de s’agrandir. Le cap des trente appareils a été franchi en avril dernier avec la livraison d’un nouvel A320 (onze en service à fin avril), qui a rejoint neuf A330-200, cinq A330-300 et cinq A330 freighters. La moyenne d’âge des avions est de 3,5 ans, soit « l’une des plus jeunes au monde » selon la compagnie. Pour le long-courrier, elle attend encore quatre A330-300 et quinze A350-900. « L’expansion de la flotte soutiendra le plan de développement vers d’autres continents au-delà de la région Asie-Pacifique » , fait savoir Hong Kong Airlines dans un communiqué.

En attendant, les fréquences sur le réseau régional ont été augmentées, notamment vers Hanoi (dix vols par semaine depuis le 15 mai) et Pékin (27 vols par semaine depuis le 1er mai).

Au total, Hong Kong Airlines dessert une trentaine de destinations après 10 ans d’opérations. Lancée en 2006, elle est détenue aujourd’hui par HNA Group, également propriétaire d’Hainan Airlines en Chine et d’Aigle Azur en France.

Photo Aero Icarus CC BY-SA 2.0 : Airbus A330-200 de Hong Kong Airlines

Laissez un commentaire