MH370 : un nouveau débris retrouvé à l’île Maurice ?

Debris_ile_MauriceLes gardes-côtes de l’île Maurice soupçonnent depuis hier un débris retrouvé par un touriste de provenir du Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines disparu il y a plus de deux ans alors qu’il effectuait le vol MH370.

Selon les médias locaux, cet objet non-métallique mesure 80 centimètres de long par 40 centimètres de large. Il a été découvert il y a plus de deux semaines par un touriste français à l’îlot Bernache. Ce touriste l’a confié à un skipper qui ne l’a remis que le 24 mai aux gardes-côtes de la commune de Grand Gaube, l’ayant momentanément oublié.

Les gardes-côtes et les experts de l’aviation civile de l’île Maurice analysent le débris et transmettent des photos aux autorités malaysiennes aux fins d’identification.

Cette découverte suit celle d’un panneau de cabine retrouvé le 30 mars dernier à l’île Rodrigues au large de Maurice. Il a été identifié le 12 mai dernier comme provenant du Boeing 777 de Malaysia Airlines avec « une quasi certitude » par l’ATSB australien.

Cette autorité est parvenue à la même conclusion pour trois autres objets, deux retrouvés au Mozambique en mars 2016 et décembre 2015, et un autre récupéré en Afrique du Sud également en mars dernier.

Le flaperon découvert à l’île de La Réunion en juillet 2015 a quant à lui était identifié par les autorités françaises comme provenant avec certitude de l’avion de la compagnie malaisienne.

Ces différentes trouvailles n’ont pas permis d’apporter d’éléments nouveaux au mystère du vol MH370 de Malaysia Airlines, disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord.

Les recherches sous-marines sont toujours en cours dans une zone de 120.000 km2 au Sud de l’océan Indien pour localiser l’épave. A ce jour, plus de 105.000 km2 ont été explorés, sans succès. La totalité de la zone sera couverte vraisemblablement d’ici le mois d’août. Les gouvernements finançant cette opération (Malaisie, Chine et Australie) sont convenus que les recherches ne seront pas étendues si aucune nouvelle information probante ne permet de localiser l’appareil.

 

Laissez un commentaire