easyJet prend position contre le Brexit

easyJet

easyJet a clairement pris position mardi contre la sortie du Royaume-Uni hors de l’Union européenne, sur laquelle les électeurs britanniques se prononceront par referendum le 23 juin prochain. L’éventuel Brexit remettrait en cause les accomplissements de la low-cost et résulterait dans l’augmentation du prix des voyages au départ du Royaume-Uni, selon la directrice exécutive, Carolyn McCall.

« Si le Royaume-Uni devait voter en faveur d’une sortie de l’Union européenne, de nouvelles dispositions pour le transport aérien, plus restrictives, viendraient ajouter des coûts et donc les tarifs seraient tout à fait susceptibles d’augmenter » .

« En outre, un affaiblissement de la livre signifierait que le coût d’un voyage à l’étranger – y compris l’alimentation, le logement et les boissons – serait plus cher » .

« Voilà pourquoi nous pensons qu’il est préférable pour nos clients de rester dans l’Union européenne » , a déclaré le 24 mai Carolyn McCall, citée dans un communiqué.

La dirigeante s’exprimait devant plusieurs centaines d’employés, à l’occasion de la visite du Premier ministre britannique David Cameron dans les installations de la compagnie à l’aéroport de Luton, près de Londres. Elle a précisé que « les tarifs des voyages aériens ont baissé de 40% » tandis que le nombre de liaisons aériennes a augmenté de 180% » au Royaume-Uni depuis qu’un accord de Ciel ouvert a été mis en place au sein de l’Union Européenne.

Comme pour Ryanair qui a également pris position contre le Brexit, la maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne est un enjeu majeur pour easyJet, qui transporte 70 millions de passagers annuellement, dont environ 40% au Royaume-Uni.

Carolyn McCall a également rappelé qu’easyJet a été fondée à la suite de la déréglementation instaurée par l’Union européenne. « Nous sommes maintenant une véritable compagnie aérienne pan-européenne desservant plus de 800 routes dans 31 pays » .

« Pour easyJet et nos passagers, l’adhésion à l’Union européenne a été une bonne chose » , a souligné la dirigeante. « L’Airbus A320, dans ce hangar, est entièrement fabriqué en Europe; les ailes et d’autres composants sont fabriqués ici-même au Royaume-Uni » .

Plus que tout, easyJet redoute que l’éventuel Brexit ne remette en cause sa possibilité de voler sans limitations en Europe en tant que compagnie aérienne britannique.

« L’espace aérien commun créé par l’Union européenne permet à toute compagnie européenne de voler partout en Europe. Un point, c’est tout. Il n’y a pas de limitations, pas de restrictions, pas de frais. Cela a permis à toutes les compagnies aériennes de maintenir des coûts bas, et aux low-cost comme easyJet de se développer » .

En outre, selon Carolyn McCall, l’accord de Ciel Ouvert a soutenu la croissance du secteur du voyage et du tourisme au Royaume-Uni. Celui-ci « représente maintenant une valeur de 188 milliards de livres, soit plus de 10% de notre économie. Plus de quatre millions d’emplois, directement et indirectement, dépendent du tourisme, soit plus de 12% de l’emploi total au Royaume-Uni » .

Photo easyJet

Laissez un commentaire