Les compagnies aériennes d’Asie redeviennent rentables en 2015

 

© Changi Airports

L’Association des compagnies aériennes d’Asie Pacifique (AAPA), qui regroupe seize des principaux transporteurs asiatiques, a annoncé lundi que ses membres enregistrent collectivement un bénéfice de 6,9 milliards de dollars pour l’année 2015, contre une perte de 1,2 milliard de dollars en 2014. 

Selon un communiqué de cette association, il s’agit de « résultats solides » attribués à la croissance du trafic, à la baisse des prix du carburant et à des opérations plus efficaces comme en témoigne le coefficient d’occupation des sièges record de 78,4%.

Le trafic international (en PKT) a progressé de 8,3% en 2015 comparé à un an plus tôt, le trafic cargo (en TKT) de 2,1%.

Pour autant, l’AAPA indique que le chiffre d’affaires opérationnel de ses membres est en baisse de -5,6% en un an (à 166,9 milliards de dollars) : le chiffre d’affaires de l’activité passagers a diminué (-5,4%) en raison d’une baisse de la recette unitaire et malgré une demande en augmentation. Le trafic cargo accuse une diminution encore plus sensible de son revenu (-11,7%), liée à « un ralentissement général du marché mondial » .

Cependant, les dépenses ont chuté en parallèle de 12,6% : la facture carburant s’est allégée de 31,4% (le baril ayant diminué de 43,5% au cours de l’année, avec une moyenne de 64 dollars). Les achats de jetfuel représentent à présent 27,0% du total des dépenses des seize compagnies, une chute de 7 points en un an. Hors carburant, les dépenses sont en diminution de 2,7%.

Selon Andrew Herdman, directeur général de l’AAPA, « les transporteurs de la région ont enregistré une marge opérationnelle significative de 8,3%, par rapport à la marge de 1,0% de 2014. Dans l’ensemble, les compagnies aériennes asiatiques ont profité de la forte demande des passagers et de la baisse significative des prix du pétrole, bien que l’impact financier sur les transporteurs pris individuellement dépendra aussi de la volatilité des devises et des différentes politiques de couverture carburant, parmi d’autres facteurs » .

Le dirigeant souligne pour les mois à venir un environnement marqué par une intense concurrence, des coûts sous pression et un marché des devises volatile. Parmi les points positifs, il retient que les compagnies aériennes d’Asie-Pacifique revoient continuellement leurs plans de flotte et le développement de leur réseau pour s’adapter aux tendances du marché. Elles introduisent en outre de nouveaux services pour la clientèle et se concentrent sur la maitrise des coûts, selon M. Herdman.

Basée à Kuala Lumpur, l’AAPA regroupe des compagnies aériennes de Corée du Sud (Asiana Airlines, Korean Air), Hong Kong (Cathay Pacific, Cathay Dragon), Indonésie (Garuda Indonesia), Japon (ANA, Japan Airlines), Kazakhstan (Air Astana), Malaisie (Malaysia Airlines), Philippines (Philippine Airlines), Singapour (Singapore Airlines), sultanat de Brunei (Royal Brunei Airlines), Taïwan (China Airlines, EVA Air) et Thaïlande (Bangkok Air, Thai Airways International).

Photo © Changi Airports

Laissez un commentaire