Iberia souhaite rejoindre la co-entreprise Oneworld entre l’Europe et le Japon

Iberia : Airbus A3330 sur la piste

Iberia, qui lancera cet automne une liaison vers Tokyo, souhaite rejoindre la co-entreprise de sa compagnie soeur British Airways et de ses alliées Finnair et Japan Airlines, toutes membres de l’alliance Oneworld, sur les vols entre l’Europe et le Japon.

Un premier pas vers l’inclusion d’Iberia dans la co-entreprise a été franchi, indiquent le 20 mai les quatre compagnies aériennes dans un communiqué commun : Japan Airlines a en effet déposé une requête au ministère japonais de l’aménagement du territoire, de l’infrastructure, des transports et du tourisme pour une immunité antitrust avec Iberia afin de coopérer sur des vols entre l’Europe et le Japon.

Iberia a déjà annoncé le lancement d’une nouvelle liaison sans escale entre Madrid et Tokyo-Narita, qui commencera le 18 octobre 2016 (trois vols par semaine dans un premier temps). Les quatre compagnies aériennes ont l’intention de coopérer commercialement en partageant les recettes et en harmonisant les horaires de vols et les tarifs « pour offrir plus d’avantages aux passagers voyageant entre l’Europe et le Japon« . Cette nouvelle activité conjointe avec Iberia est soumise aux approbations réglementaires.

« L’ajout d’Iberia dans l’accord renforcera non seulement la co-entreprise, mais permettra également à l’alliance Oneworld de rivaliser plus efficacement dans le monde entier avec les autres alliances aériennes globales » , affirment les quatre compagnies.

British Airways et Japan Airlines ont conclu l’accord de co-entreprise en octobre 2012, et Finnair s’est jointe au partenariat en avril 2014. Les trois compagnies aériennes proposent depuis à leurs passagers plus d’options de vols entre l’UE et le Japon, et plus d’avantages aux voyageurs fréquents.

Un accord de ciel ouvert entre l’Espagne et le Japon vient d’être officiellement signé et l’on s’attend à une augmentation du trafic entre les deux pays. L’ajout d’Iberia à cette co-entreprise « viendra encore améliorer les avantages clients et permettra aux quatre compagnies aériennes de coopérer pour étendre leur présence au départ, à destination et au sein de ce marché important » .

Selon Luis Gallego, PDG d’Iberia, « un demi-million de touristes japonais visitent l’Espagne chaque année, et le nombre d’espagnols voyageant au Japon augmente de façon très significative. Grâce à nos vols non-stop et à cette co-entreprise, ils pourront bénéficier de meilleures opportunités et de plus d’avantages pour  voyager entre le Japon et l’Europe » .

Alex Cruz, nouveau PDG de British Airways, assure quant à lui que « l’augmentation des vols entre l’Europe et le Japon, combinée à l’harmonisation des horaires et des avantages pour les voyageurs fréquents, est une très bonne nouvelle pour les consommateurs. Les vols directs d’Iberia entre Madrid et Narita auront beaucoup de succès » .

Au sein de cette co-entreprise, British Airways opère des vols depuis Londres-Heathrow à destination des aéroports de Narita et Haneda à Tokyo. Finnair relie Helsinki à Tokyo Narita, Osaka, Nagoya, et Fukuoka. Japan Airlines opère des liaisons quotidiennes entre Paris et Narita et Haneda, mais également au départ de Londres vers Haneda, et au départ de Francfort et Helsinki vers Narita.

Photo Iberia : Airbus A3330 sur la piste 

Laissez un commentaire