Un appel au boycott contre Qatar Airways à Atlanta

Qatar Airways : Airbus A380

L’Alliance des Travailleurs contre la Répression Partout dans le monde (AWARE) a lancé lundi à Atlanta un appel au boycott contre Qatar Airways qui inaugurera le mois prochain une liaison quotidienne vers la ville de Georgie. L’organisation à but non lucratif reproche à la compagnie et à son propriétaire, l’Etat du Qatar, une réglementation sociale « opprimante » et le « non-respect des droits de l’homme » .

AWARE a appelé le 16 mai dans un communiqué les résidents de Georgie, le maire d’Atlanta Kasim Reed, le conseil municipal d’Atlanta et tous les Américains à boycotter l’arrivée de Qatar Airways. Elle pose une question : « est-ce que je veux que mon argent soutienne une société et une nation qui oppriment les droits de l’homme ? » , et elle annonce l’ouverture d’une campagne internationale sur les médias sociaux avec le hashtag #boycottQatar. D’après la chaîne de télévision locale WSB-TV, elle a aussi lancé une campagne d’affichage en ville et dans la presse.

La liste des reproches est longue : AWARE dénonce notamment « les 29 morts par semaine » parmi la communauté d’immigrés travaillant pour la construction du stade de Doha en vue de la Coupe du monde de Football en 2022, soit 4.000 morts au total pour ce chantier selon ses estimations fondées sur des informations de presse. L’organisation s’élève aussi contre « les abus horrifiants que subiront des milliers de travailleurs dans d’autres secteurs, dont ceux de Qatar Airways, qui ont peu ou pas de protection sociale et dont certains peuvent être légalement tenus en esclavage » . Elle déplore la réglementation de la compagnie aérienne vis à de ses employés (interdiction d’appartenir à un syndicat, surveillance, couvre-feu) et des femmes en particulier (licenciement en cas de grossesse, interdiction de dépasser un certain poids). Enfin, elle s’inquiète de l’absence de toute protection au Qatar pour la communauté LGBT (lesbienne, gay, bissexuelle et transsexuelle) tandis que l’homosexualité est illégale au Qatar et passible de la peine de mort.

Ainsi, l’expansion des entreprises nationales du Qatar, dont Qatar Airways fait partie, n’est qu’un « écran de fumée » utilisé par le gouvernement qatari pour « dissimuler le traitement inhumain des travailleurs les plus vulnérables » . Le bras armé de cette stratégie, Qatar Airways, « est en pleine expansion à travers le monde et se gargarise elle-même d’incarner le luxe tout en masquant les violations flagrantes des droits de l’homme commises dans le pays » , résume AWARE.

Ces accusations ont laissé de marbre le dirigeant de la compagnie aérienne, Akbar Al Baker, en visite à Atlanta le 17 mai pour présenter la nouvelle liaison qui sera ouverte dans quelques jours : « je suis déçu que des gens puissent descendre aussi bas pour critiquer une organisation qu’ils ne connaissent pas » , a-t-il répondu quand il a été interrogé sur cet appel au boycott.

Il ne croit pas davantage que la campagne aura un quelconque effet : « en fin de compte, les passagers se moquent de ce genre de déclarations infondées en provenance d’une organisation de bas étage » , a-t-il assuré, en soulignant les résultats de sa compagnie aérienne en termes de réservations aux Etats-Unis. « Ils devraient venir (les membres d’AWARE, ndlr), voler sur Qatar Airways, et ensuite se faire une opinion » , leur a-t-il proposé.

Qatar Airways inaugurera le 1er juin sa liaison entre Doha et Atlanta avec un Airbus A380, puis le vol sera ensuite assuré tous les jours de la semaine en Boeing 777-200LR.

Sur son site Internet, AWARE se présente comme « le champion des droits des femmes, des travailleurs et de tous les gens, quelles que soient leur orientation sexuelle ou leur identité sexuelle » .

Photo Qatar Airways : Airbus A380 

3 commentaires sur “Un appel au boycott contre Qatar Airways à Atlanta

  1. Il faut boycotter toutes les compagnies du Golfe tout court, sans exception.
    Pour plusieurs raisons :
    – plusieurs incidents (Qatar à Miami), voir même des accidents récents (FlyDubai, mêmes actionnaires que Emirates), démontrent qu’elles ne respectent pas les consignes de sécurité,
    – une gestion du personnel digne de l’esclavagisme, dans le cas de Flydubai, on a appris que l’équipage était physiquement et mentalement épuisé, que ce n’était pas un cas isolé, que c’était même fréquent, également sur EK, et que chaque plainte à l’aviation civile du pays concerné était passée sous silence voir entraînait des pressions ou un licenciement immédiat, les organismes précités étant chapotés par les mêmes actionnaires que les transporteurs en accusation,
    – des pratiques commerciales frauduleuses, on sait qu’elles ne payent qu’une fraction du prix du fuel, voir même pas du tout, ce qui leur donne un avantage considérable,
    – le financement du terrorisme, car comme cela a été démontré les pétro-monarchies du Golfe et la Turquie financent massivement les activités terroristes, …

    • Dois-je donc boycotter Air France avec le AF447?

      Est ce possible d’avoir les sources de vos propos, notamment sur le financement des activités terroristes et le lien avec les compagnies du Golfe, ainsi que les prix du fuel?

      • Vous faites ce que vous voulez mon vieux … vivre en France, être français, boycotter la compagnie nationale, plébisciter celles du golfe, si ça vous fait plaisir …
        C’est étonnant, vous ne me demandez pas les sources des incidents, et autres rapports d’accident, ni sur l’esclavagisme, ok, je suppose que c’est acquis donc.
        Pour ce qui est du reste, les sources abondent sur le financement du terrorisme par des cheiks qui sont eux même actionnaires ou aux commandes des plus grandes entreprises du pays ou des organismes de régulation.
        En ce qui concerne le fuel, là encore tout est vérifiable, il suffit d’ailleurs d’aller vivre dans ces pays, pour savoir que le pétrole ne coûte quasiment rien, qu’il est subventionné par l’état, dans le cas de l’industrie automobile et de l’industrie aéronautique…

Laissez un commentaire