American Airlines retirera ses A330-300 d’ici fin 2018

Aero Icarus CC BY-NC-SA 2.0 : Airbus A330-300 d'American Airlines https://www.flickr.com/photos/aero_icarus/16294229049/in/photolist-8j7a42-aASvZE-9gicC6-8baovb-qPSbBB-vsiktY-vsi8iW-vssW5c-vspp9k-vJmGtU

American Airlines vient d’annoncer une révision de son plan de flotte prévoyant le retrait des Airbus A330-300 d’ici fin 2018, ainsi que des Embraer E190 d’ici 2019. La compagnie accélère aussi le retrait des Boeing 767-300ER.

Dans une lettre explicative adressée aux employés et révélée le 14 mai par le site américain Airways News, le vice-président en charge du service des vols d’American Airlines, Hector Adler, souligne qu’il est « l’heure d’apporter des changements en vue de garder les opérations en ligne avec la demande et mettre le bon avion sur la bonne route » .

American Airlines a « hérité » des A330-300 lors de sa fusion avec US Airways finalisée en 2015. « Mais nous n’en avons que neuf exemplaires et les petites flottes peuvent être coûteuse à entretenir » , selon le responsable de la première compagnie américaine. En outre, cet avion est le seul de la flotte à être équipé des moteurs Pratt & Whitney PW4168, « ce qui ajoute de la complexité et des coûts à la maintenance » . Enfin, l’A330-300, aménagé avec 291 sièges, fait double emploi avec les Boeing 777-200ER qui viennent d’être modernisés avec 289 sièges. Il s’agit en plus d’appareils livrés au début des années 2000, moins performants et polyvalents que ceux qu’Airbus produit actuellement : leur rayon d’action notamment est inférieur à celui des 777-200ER et les missions sur lesquels ils peuvent être assignés sont plus limitées.

American Airlines a donc décidé de les retirer progressivement entre 2017 et la fin 2018. La mesure ne concerne pas les quinze A330-200, confirme le vice-président.

Ce dernier annonce aussi le retrait d’ici la fin 2019 des vingt E190 servant essentiellement sur la Navette d’American Airlines (entre Boston, New York-La Guardia, et Washington Reagan). Ce produit est maintenu mais l’appareil sera remplacé, probablement par un mix d’E175 et A319 existants.

Le retrait des 767-300ER a quant à lui déjà commencé. L’appareil « pose parfois un défi pour les opérations internationales » en raison de son ancienneté, selon le responsable d’American Airlines. Les premiers exemplaires ont été livrés en 1988 et la flotte compte aujourd’hui 40 exemplaires. Le précédent plan de flotte prévoyait d’en garder 25 d’ici 2017. Le nouveau consiste à en retirer 8 de plus en 2018 pour ne conserver que les 17 appareils « les plus jeunes » . Ceux-ci seront tous modernisés avec des sièges-lits en classe Affaires.

American Airlines est actuellement engagée dans un programme de montée en gamme dont l’un des volets est le rajeunissement de la flotte. Elle prend actuellement livraison d’un appareil tous les sept jours et l’âge moyen de cette flotte sera inférieur à 10 ans d’ici 2017, selon Hector Adler. « En 2015, nous avons pris livraison de plus d’avions que n’importe quelle compagnie au monde et d’autres vont arriver » , assure le vice-président. Le carnet de commande comprend des Boeing 737 NG, 737 MAX, des Airbus A321 et A321neo, sans oublier les gros porteurs, Boeing 787-8 (quinze en service sur vingt-trois commandés), 787-9 (22 appareils, à partir de cette année) ainsi que les Airbus A350-900 (22 aussi, à partir de l’année prochaine).

Photo Aero Icarus CC BY-NC-SA 2.0 : Airbus A330-300 d’American Airlines

Un commentaire sur “American Airlines retirera ses A330-300 d’ici fin 2018

  1. Bonjour , petite erreur Dans l’introduction : « B767-3000ER » au lieu de « B767-300ER » !
    Rien de grave ! Vous faites de superbes articles continuer comme ça 🙂

Laissez un commentaire