Finnair réduit ses pertes au premier trimestre

Finnair : Airbus A330

Finnair enregistre un résultat opérationnel de -15,3 millions d’euros pour le premier trimestre 2016, soit une amélioration de 13 millions d’euros par rapport à l’année dernière.

« Nous avons amélioré notre performance pour le 6ème trimestre consécutif » , a déclaré lors de l’annonce de ce résultat Pekka Vauramo, le directeur exécutif de Finnair, cité dans un communiqué. La compagnie a bénéficié de la baisse des prix du carburant. « Néanmoins, son impact ne se reflète pas encore complètement dans nos résultats en raison de notre politique de couverture » , a précisé le dirigeant. « Nous estimons que nos coûts liés au carburant vont continuer à baisser au cours des prochains trimestres et ce, malgré l’augmentation de notre volume de trafic, ce qui soutiendra notre rentabilité pour le reste de l’année » , a-t-il ajouté.

Parmi les aspects positifs, Pekka Vauramo a noté que la recette de billetterie s’est bien maintenue malgré « une augmentation significative » de l’offre. Les revenus ancillaires continuent de progresser et ont généré environ 30 millions d’euros au 1er trimestre, ou 11,87 euros par passagers, soit une hausse de 17% en un an.

Finnair a également constaté au premier trimestre « une nette amélioration en termes de rentabilité » sur les liaisons opérées avec l’A350, un appareil dont l’exploitation s’est révélée « indéniablement positive«  .

Dans le même temps, la situation sur le marché du fret est restée difficile « en raison de la surcapacité« , avec des revenus en baisse en dépit de l’augmentation du volume. L’impact négatif du Nouvel An chinois sur la demande de fret a également été exceptionnellement prolongé, comme l’a souligné aussi Cathay Pacific.

En mars, Finnair a revu sa structure organisationnelle « pour mieux soutenir sa stratégie de croissance« . Elle entend se concentrer sur « son cœur de métier, le transport aérien » .

La compagnie s’attend à une hausse de sa capacité d’environ 8% en 2016, et à une hausse de ses recettes légèrement plus lente. La baisse des prix du carburant devrait soutenir sa performance financière en 2016. Elle note cependant « une incertitude persistante quant aux perspectives de trafic passagers et fret sur ses principaux marchés » .

Photo Finnair : Airbus A330

Laissez un commentaire