easyJet se lance dans la chaussure connectée

easyJet_Sneakairs___1_easyJet_Sneakairs___2_easyJet a dévoilé vendredi un prototype de chaussures connectées dénommé les « Sneakairs » qui permettent à un utilisateur de se diriger quand il explore une nouvelle destination.

La low-cost britannique explique que « sa chaussure révolutionnaire » fonctionne à l’aide d’un module vibreur intégré, relié par Bluetooth à un smartphone de n’importe quelle marque. A chaque croisement de rue par exemple, le vibreur indique à l’utilisateur s’il faut tourner à droite ou à gauche, éliminant ainsi le besoin de regarder une carte ou son téléphone pour connaitre la bonne direction. La technologie utilise la fonction GPS des smartphones.

easyJet pense développer ce prototype pour le proposer à la vente aux passagers à bord de ses avions, « dans le futur » .

La compagnie n’en est pas à son coup d’essai en matière de technologie mettable (ou habitronique) : elle avait présenté à l’occasion de ses vingt ans une projet d’uniformes « très high tech » dotés de LED pour fournir un éclairage supplémentaire en cas d’urgence, et de micros intégrés pour améliorer la communication avec les pilotes et les passagers.

Par ailleurs, elle propose depuis l’année dernière une fonction sur son appli pour smartphones permettant à ses clients de se diriger à travers l’aéroport, vers la porte d’embarquement ou le tapis de livraison des bagages.

Ces nouvelles technologies seraient bien perçues par les utilisateurs, selon easyJet : son appli a été téléchargée 16 millions de fois, et rien que pour la semaine dernière, 100.000 passagers ont utilisé les cartes d’embarquement sur téléphone portable lors de leur voyage.

Présentées dans le cadre du « Barcelona Street Project » , les chaussures connectées sont détaillées dans une vidéo (en anglais) :

Laissez un commentaire