A380 : Airbus peut espérer de nouvelles commandes d’Emirates

3 Airbus A380 d'Emirates sur l'aéroport de Dubai - © Emirates

Emirates Airline est prête à commander davantage d’A380 de génération actuelle si Airbus ne lance pas l’A380neo, a fait savoir mardi Tim Clark, le directeur exécutif de la compagnie de Dubai.

Le dirigeant présentait le 10 mai les résultats financiers d’Emirates pour l’exercice 2015-2016, marqués par un bénéfice record de 1,9 milliard de dollars, en hausse de 56%.

« S’ils décident de ne pas se lancer dans le Neo, nous achèterons davantage d’exemplaires de l’A380 actuel » , a déclaré Tim Clark à cette occasion, selon l’agence Reuters.

Depuis de nombreux mois, les relations entre Airbus et Emirates sont mises à l’épreuve sur l’avenir de l’A380. La compagnie souhaite que l’appareil soit modernisé en vue d’assurer le remplacement de sa flotte actuelle, mais le constructeur hésite à lancer le programme, en raison des coûts de développement et de l’absence de clients autres qu’Emirates. “Notre problème, c’est de justifier qu’un aussi gros avion a un marché” , avait expliqué en novembre dernier Fabrice Brégier, le PDG d’Airbus, qui n’imaginait pas que l’A380neo puisse voir le jour avant au moins 2023. Plus récemment, le constructeur a fait part de ses doutes sur la viabilité du projet.

Pour autant, Emirates, premier client de l’A380 avec 77 exemplaires en service sur 142 commandés, peine à trouver un remplaçant au super Jumbo. Elle configure l’appareil jusqu’à 615 places, une capacité qu’aucun avion plus moderne ne peut approcher. Ses premiers A380 ont été livrés à partir de 2008.

« Nous voulons remplacer le premier lot d’A380 par d’autres A380 quand ces appareils partiront à la retraite » , a assuré Tim Clark hier, en ajoutant qu’il s’agissait d’une « continuité de commande » .

Le dirigeant avait précédemment indiqué que la flotte d’Emirates pourrait compter jusqu’à 200 A380 quand elle déménagerait dans le nouvel aéroport de Dubai World Central, ce qui ne devrait pas arriver avant 2023. « Est-ce suffisant pour persuader Airbus de garder la ligne de production ouverte, c’est à eux de décider, il faut qu’ils vendent davantage (d’A380) et ils s’y efforcent » , a déclaré Tim Clark mardi.

Le carnet de commandes de l’A380 se réduit : il reste à ce jour 132 appareils à livrer sur un total de 319 commandés, selon les données d’Airbus. Le constructeur envisagerait de réduire la cadence de production à 1,7 appareil par mois à partir de 2017, au lieu de 2 par mois actuellement, ce qu’il n’a cependant pas encore confirmé. Une commande complémentaire d’Emirates d’une cinquantaine d’A380 permettrait de maintenir la production pendant plusieurs années.

Par ailleurs, Emirates envisage toujours de commander 50 à 70 A350 XWB ou 787 Dreamliner. Leur arrivée dans la flotte pourrait intervenir en 2019-2020, selon Tim Clark. « J’espère donc que d’ici là Airbus aura réglé les problèmes concernant l’A350. Et que de la même manière le 787 sera un programme mûr » , a espéré le patron d’Emirates.

Photo © Emirates

Un commentaire sur “A380 : Airbus peut espérer de nouvelles commandes d’Emirates

  1. Entre Airbus et Emirates , on est en plein jeu de Poker menteur ..
    je te commande tes 70 A350 et tu mets en route le Néo sur les A380

Laissez un commentaire