Lufthansa : « démarrage réussi » pour la nouvelle Eurowings

Airbus A330-200 Eurowings - © Eurowings

A l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels mardi, le groupe Lufthansa a indiqué que sa filiale low-cost Eurowings enregistrait des résultats encourageants, notamment sur long-courrier.

Depuis 2015, Eurowings regroupe sous sa bannière les liaisons point-à-point de Lufthansa en Europe (hors hubs) et opère aussi des liaisons intercontinentales. « Le démarrage de la nouvelle Eurowings est réussi » , déclare dans un communiqué le 3 mai Simone Menne, la directrice financière de Deutsche Lufthansa AG.

La low-cost a transporté 3,3 millions de passagers durant les trois premiers mois de l’année 2016, soit une hausse de +10,5% en un an. Ce volume de trafic comprend 3,15 millions de voyageurs sur le court et moyen-courrier (+6,9%) tandis que sur long-courrier, 147.000 passagers ont emprunté les lignes lancées l’automne dernier.

A l’échelle du réseau, le coefficient d’occupation des sièges atteint 74,0%, en hausse de +5,3 points. Sur court et moyen-courrier en particulier, il recule légèrement de -0,3 point (à 67,9%). Sur long-courrier, il atteint le niveau élevé de 94,2%, un résultat qualifié de « très encourageant » par Mme Menne. « Les réactions des clients sont très positives » , ajoute-t-elle.

Sur le plan financier, « le résultat du premier trimestre est une baisse par rapport à l’an dernier (de 33 millions d’euros, ndlr); mais cela reflète en partie les coûts liés au début d’activité de l’entreprise, et nous pensons que la nouvelle Eurowings est sur la bonne voie » , déclare aussi la directrice financière.

Un « solide début d’année » pour le groupe Lufthansa

Le groupe Lufthansa dans son ensemble a publié un résultat opérationnel (EBIT) en amélioration au 1er trimestre, avec une perte de -53 millions d’euros au lieu de -167 millions d’euros un an plus tôt.

En revanche, le résultat net passe dans le rouge, à -8 millions d’euros contre un bénéfice net de +425 millions d’euros au premier trimestre 2015. Le résultat de l’année dernière avait été gonflé par la vente des actions de Lufthansa dans la low-cost américaine JetBlue Airways pour un montant de 500 millions d’euros.

Lufthansa estime ainsi que le début de l’année 2016 est « solide » , selon Mme Menne. « Nous observons une pression significative sur les prix pour notre activité passagers, et encore plus chez Lufthansa Cargo. Mais la réduction substantielle du coût unitaire de nos compagnies aériennes passagers a plus que compensé les baisses de prix. Et nous ne faisons pas que bénéficier d’un allègement de notre facture carburant ou d’effets non récurrents. Nous avons également amélioré notre structure de coûts d’exploitation. Cela marque un changement important dans la tendance de notre coût unitaire » , explique la directrice financière. Les perspectives de résultat pour l’année entière sont maintenues.

Photo Airbus A330-200 Eurowings – © Eurowings

Laissez un commentaire