American Airlines engage une forte expansion à Los Angeles

@ American Airlines

American Airlines passe à l’offensive pour garder sa place de premier opérateur à l’aéroport international de Los Angeles : elle vient d’y annoncer le lancement début juin de neuf nouvelles destinations domestiques qui seront suivies par plusieurs ouvertures internationales.

A compter du 2 juin, American Airlines reliera l’aéroport international de Los Angeles à Anchorage (un vol par jour, saisonnier), Durango (un vol par semaine, saisonnier), Hartford (un vol quotidien), Kansas City (un vol quotidien), Minneapolis-Saint Paul (2 vols quotidiens), La Nouvelle Orléans (un vol par jour), Omaha (un vol quotidien), Portland (3 vols quotidiens) et Seattle-Tacoma (jusqu’à 5 vols par jours).

Ces ouvertures représentent plus de 20 nouveaux vols quotidiens vers un total de 9 nouvelles destinations saisonnières et à l’année. A cela s’ajoutent des fréquences supplémentaires sur des marchés intérieurs. A cet effet, American Airlines met en service début juin deux nouvelles portes d’embarquement à l’aéroport de Los Angeles (aux Etats-Unis, celles-ci sont attribuées directement aux compagnies aériennes). Ainsi, Elle opérera plus de 220 départs quotidiens depuis la métropole californienne vers plus de 70 destinations dans le monde, précise-t-elle dans un communiqué.

Un peu plus tard, la compagnie mènera l’expansion à l’international, avec l’ouverture d’Auckland (le 23 juin) et Hong Kong (le 7 septembre). Elle vient en plus de soumissionner pour de nouvelles fréquences à destination de Tokyo-Haneda et envisage de lancer Pékin (le 16 décembre), sous réserves des approbations réglementaires.

Avec ceci, American Airlines espère bien garder son avance sur sa rivale Delta Air Lines, qui nourrit aussi de fortes ambitions à Los Angeles : cette dernière vient de signer un protocole d’accord avec l’aéroport pour rénover à ses frais les Terminaux 2 et 3, ce qui lui permettra de s’agrandir et de disposer « d’installations de classe mondiale » .

American est aujourd’hui le premier opérateur à Los Angeles avec 20,1% de parts de marché sur les trois premiers mois de l’année, devant Delta (17,1%), United Airlines (14,6%), Southwest Airlines (11,5%) et Alaska Airlines (4,6%) qui vient de racheter Virgin America (4,2% de parts de marché).

Malgré cette expansion en Californie, Dallas/Fort Worth reste le plus grand hub d’American Airlines, avec plus de 800 vols quotidiens sur près de 200 destinations dans 27 pays. « De par sa taille et son emplacement, Dallas / Fort Worth est idéalement placé pour relier l’Asie à l’Amérique Latine et à l’Europe via les Etats-Unis » , explique la compagnie.

Photo @ American Airlines 

Laissez un commentaire