Attentats, Brexit : IAG va ralentir sa croissance

British Airways / IAG

A l’occasion de la présentation de ses résultats du premier trimestre 2016, International Airlines Group (IAG), propriétaire de British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus, annonce qu’il va modérer sa croissance cet été en raison d’une baisse de la demande.

IAG va ajouter moins de sièges que prévu cet été. Les perspectives du chiffre d’affaires pour le second trimestre 2016 « sont affectées par les conséquences des attentats terroristes de Bruxelles et par la faiblesse de la demande premium. En conséquence, IAG modère ses plans de croissance de la capacité à court terme » , a expliqué le 29 avril dans un communiqué Willie Walsh, le directeur général du groupe ibéro-britannique.

« Nous réagissons rapidement à ce que nous croyons être un ralentissement sur certains marchés » , a ajouté le dirigeant lors d’une conférence de presse, cité par l’agence Bloomberg. « C’est maintenant une caractéristique de notre secteur : nous n’attendons pas. Ce qui se passe après les événements de Bruxelles est très similaire à ce que nous avons vu après les attentats de Paris, mais je pense que cela va un peu plus loin » , a-t-il aussi déclaré.

Willie Walsh a également mentionné la perpective d’une sortie du Royaume-Uni hors de l’Union Européenne en juin prochain (Brexit) comme ayant « probablement » un impact, notamment sur le trafic premium. Le groupe observe aussi une baisse de la demande sur les routes pétrolières vers l’Afrique, notamment le Nigeria et l’Angola, ainsi que vers l’Amérique latine, au Brésil en particulier.

Néanmoins, IAG s’attend à ce que la croissance de son bénéfice cette année soit similaire à celle de 2015, grâce à la baisse des coûts du carburant. Le groupe a enregistré l’année dernière un bénéfice opérationnel de 2,3 milliards d’euros, en hausse de 68%.

Pour le 1er trimestre 2016, le bénéfice opérationnel atteint 155 millions d’euros, contre une perte de 25 millions d’euros un an plus tôt. C’est un résultat meilleur que prévu, IAG ayant bénéficié notamment de la baisse des prix du carburant et d’une productivité accrue sur ses quatre compagnies aériennes. Il s’agit « d’une bonne performance alors que le 1er trimestre est généralement le plus faible de l’année » , s’est félicité Willie Walsh.

Sur les trois premiers mois de l’année, IAG a transporté 20,3 millions de passagers (+22,1% en un an). Le coefficient d’occupation des sièges atteint 78,9%, en hausse d’1,2 point de pourcentage. La flotte comprend 533 appareils, contre 466 un an auparavant (le groupe a absorbé Aer Lingus dans l’intervalle).

Photo British Airways / IAG

 

Laissez un commentaire