Le Français Thierry Antinori préfère rester chez Emirates plutôt que devenir PDG d’Air France-KLM

Air France et KLM - © KLM

Le Français Thierry Antinori, actuel directeur commercial d’Emirates Airline, a confirmé qu’il a décliné une proposition pour devenir le prochain PDG d’Air France-KLM en remplacement d’Alexandre de Juniac.

Thierry Antinori, directeur commercial d'Emirates Airline - © Emirates

Thierry Antinori, directeur commercial d’Emirates Airline – © Emirates

« J’ai été contacté mais je ne suis pas intéressé« , a confié à des journalistes locaux M. Antinori en marge du salon Arabian Travel Market qui se tient du 25 au 28 avril à Dubai. « Si je reste dans le secteur du transport aérien, que j’aime et comprends, le meilleur poste est pour cette marque, Emirates » , a-t-il ajouté.

Né à Metz en 1961 et diplômé de l’ESSEC, Thierry Antinori est aujourd’hui « Executive vice-président, Chief commercial officer » , autrement dit le patron des ventes d’Emirates, une compagnie qu’il a rejointe en 2011 après avoir passé 14 ans au sein du groupe Lufthansa (1997-2011). Il connaît la maison Air France pour y avoir travaillé pendant onze ans, entre 1986 et 1997, avec comme dernier poste celui de directeur général pour l’Allemagne.

Cette annonce de M. Antinori intervient alors qu’Air France-KLM est à la recherche d’un successeur pour Alexandre de Juniac : l’actuel PDG quittera ses fonctions pour prendre la direction générale de l’Association internationale du transport aérien (IATA) au plus tard le 1er août prochain. Le calendrier est serré : le comité des nominations doit se réunir une dernière fois ce vendredi 29 avril afin de proposer vraisemblablement deux ou trois candidats au Conseil d’administration du groupe franco-néerlandais convoqué pour le 03 mai. Ce conseil devra se mettre d’accord sur un seul nom qui sera alors proposé au poste d’administrateur lors de l’Assemblée Générale du 19 mai.

Une lourde tâche attend le futur PDG d’Air France-KLM, confronté en Asie à la concurrence des compagnies du Golfe, en Europe à celle des low-cost, et en France à l’opposition des syndicats de pilotes et de PNC pour l’application de nouvelles mesures de productivité dans le cadre du plan Perform2020.

Photo principale © KLM

 

Un commentaire sur “Le Français Thierry Antinori préfère rester chez Emirates plutôt que devenir PDG d’Air France-KLM

  1. C’est clair que pour diriger AF/KLM, il faut des nerfs d’acier et un moral en béton armé… non pas par la compagnie en elle même mais surtout pour gérer le boulet SNPL….. Pour AF/KLM, il faudrait un mélange de Rambo et Mission Impossible III dans le profil du futur PDG… 😉

Laissez un commentaire