La baisse des redevances à l’aéroport de Nice saluée par les compagnies aériennes françaises

© Aéroports de la Côte d'Azur

La Chambre Syndicale du transport Aérien (CSTA), qui regroupe la quasi totalité des compagnies aériennes françaises, a salué jeudi la volonté de l’aéroport Nice-Côte d’Azur d’accentuer la baisse de ses redevances pour les saisons hiver, tout en se disant très attentive au contexte réglementaire qui sera mis en place à l’occasion de la privatisation de cette plateforme.

Le groupe Aéroports de la Côte d’Azur (ACA) a annoncé le 15 avril 2016 une décision de son conseil d’administration visant à baisser ses redevances principales de Service Public Aéroportuaire d’environ 4% par an sur les saisons d’hiver. La CSTA « accueille de manière positive » cette annonce, fait-elle savoir le 19 avril.

Toutefois, la volonté du groupe aéroportuaire niçois reste à inscrire dans le processus de privatisation qui doit aboutir cet été. Ainsi, la CSTA « sera très attentive au contexte règlementaire mis en place à l’occasion de la privatisation de l’aéroport de Nice, afin de pérenniser cette dynamique, voire de l’améliorer » .

En particulier, la CSTA aurait souhaité que la baisse des redevances soit étendue aux saisons été.

Cependant, « cette dynamique de baisse sur le moyen terme, mérite d’être soulignée » , d’autant plus qu’elle est « en phase avec ce qui se pratique ailleurs en Europe » . La Chambre syndicale rappelle à cet effet que l’index des redevances à Amsterdam a baissé de 7,7% en 2015 et de 11,6% au 1er avril 2016. En outre, fin 2014, le gouvernement espagnol a pris la décision de geler la totalité des redevances pour tous les aéroports en Espagne, pour 10 ans.

Par ailleurs, Alain Battisti, président de la CSTA, continue d’estimer que la privatisation des aéroports de Lyon et de Nice « ne relève pas de l’intérêt général mais d’une logique purement financière » . Un aéroport en situation de monopole territorial « n’est pas une entreprise comme les autres, transféré à des intérêts privés, il restera en situation de monopole » .

Membre de la FNAM, la CSTA représente 95% du transport aérien français (Aigle Azur, Air Caraïbes, Air France, Chalair, Corsair Int’l, Hexair, HOP! Air France, Transavia France, XL Airways…)

Photo © Aéroports de la Côte d’Azur

Laissez un commentaire