French Blue se limitera-t-elle à opérer vers l’Océan Indien ?

C. Sadonnet / Master films / Airbus / French Blue : Airbus A330 à Toulouse

Après plusieurs jours de grève, les syndicats d’Air Caraïbes auraient obtenu que la nouvelle low-cost French Blue, également détenue par le groupe Dubreuil, ne vienne pas menacer leur compagnie sur ses lignes vers les Caraïbes et se contente de desservir l’Océan Indien.

A l’issue d’une réunion le 19 avril avec la direction d’Air Caraïbes, les organisations syndicales ont levé leur préavis de grève qui courait jusqu’à ce mercredi soir. Un accord de principe aurait été trouvé selon lequel Air Caraïbes garderait la desserte des Caraïbes tandis que French Blue serait cantonnée à l’océan Indien.

Selon ce nouveau périmètre d’activité, French Blue lancerait bien ses opérations le 15 septembre prochain, avec une première ligne entre Paris-Orly et Punta Cana en République dominicaine, comme prévu. Mais elle serait opérée pour le compte d’Air Caraïbes qui la reprendrait en propre, avec ses avions, à compter de juin 2017. French Blue se concentrerait alors sur la desserte de La Réunion et l’île Maurice – à condition d’obtenir des droits de trafic pour cette dernière destination. Dans ce cadre, les ouvertures envisagées vers les Bahamas ou Cuba seraient opérées par Air Caraïbes.

Les syndicats auraient ainsi réussi à limiter le développement envisagé de French Blue. Ils auraient aussi obtenu la garantie, selon Tourmag, que les deux premiers Airbus A350 commandés par Air Caraïbes intégreront bien sa flotte début 2017. Le troisième exemplaire, prévu à l’été de l’année prochaine, serait destiné à French Blue pour La Réunion.

Pour le moment, Air Caraïbes n’a pas confirmé ces déclarations des syndicats. Un porte-parole d’Air Caraïbes a cependant mentionné auprès de L’Echo Touristique « un accord de principe »  portant sur « le développement serein et constructif d’Air Caraïbes et de French Blue » . Les syndicats disent rester « vigilants » dans l’attente d’un projet écrit de la direction.

Pour mémoire, la CGT-Martinique, le SNPL France Alpa, l’UNAC CFE-CGC, le SNPNAC et le SNPNC avaient appelé les salariés d’Air Caraïbes à faire grève du 15 au 20 avril pour protester contre le lancement et la croissance de French Blue, susceptibles d’entrainer selon eux un transfert d’activité au détriment de leur propre compagnie dont les coûts salariaux sont plus élevés.

Photo C. Sadonnet / Master films / Airbus / French Blue : Airbus A330 à Toulouse

Laissez un commentaire