Austrian Airlines met en service son quatrième Embraer

Austrian Airlines Embraer E195 equipageAustrian Airlines continue la modernisation de sa flotte régionale avec la mise en service dimanche d’un quatrième Embraer. Le déploiement d’un nouveau type d’appareil s’accompagne de la formation de près de 200 pilotes.

Immatriculé OE-LWM, l’Embraer 195 a effectué son premier vol commercial aux couleurs de la compagnie aérienne autrichienne le 18 avril entre Vienne et Stuttgart. Austrian Airlines indique que les treize autres Embraer qu’elle attend rejoindront sa flotte d’ici à fin 2017. Ces 17 Embraer proviennent de Lufthansa CityLine et sont âgés de quatre ans en moyenne, contre 21 ans pour les six Fokker 70 et quinze Fokker 100 qu’ils sont destinés à remplacer.

Afin d’entraîner ses pilotes sur ce type d’avion, un simulateur Embraer de Swiss Aviation Training (SAT) a été transféré de Munich à Vienne. Au total, 102 commandants de bord et 95 co-pilotes seront qualifiés sur Embraer. « Chaque pilote doit avoir effectué environ 80 heures d’entrainement sur simulateur comme  formation de base. Le transfert du simulateur sur notre hub à Vienne va considérablement faciliter les futurs entraînements » , explique Ewald Roithner, pilote d’Austrian Airlines et responsable de la mise en place technique du simulateur de vol. Lufthansa Flight Training Vienna (LFT) assure l’exploitation du simulateur à l’aéroport de Vienne.

Consommant environ 18% de carburant de moins qu’un Fokker, ces Embraer sont beaucoup plus respectueux de l’environnement, indique aussi Austrian Airlines.

Le programme de renouvellement de la flotte de la compagnie permet par ailleurs d’améliorer le confort des voyageurs : avec une configuration en quatre sièges de front (deux sièges de chaque côté du couloir), la cabine est « particulièrement spacieuse« . L’appareil peut  accueillir 120 passagers. Son prix catalogue est d’environ 52 millions de dollars US.

Austrian Airlines a mis en service son premier Embraer en janvier dernier.

Photo Austrian Airlines

Laissez un commentaire