TAP Portugal double ses pertes en 2015

Aero Icarus CC BY-SA 2.0 : Airbus A320 de TAP Portugal à Copenhague https://commons.wikimedia.org/wiki/File:TAP_Airbus_A320;_CS-TNS@CPH;03.06.2010_574aw_(4687764791)_(2).jpg?uselang=fr

TAP Portugal a publié le 18 avril 2016 un résultat négatif de 99 millions d’euros pour l’exercice 2015, représentant un doublement de ses pertes de 2014 qui s’élevaient à 46 millions d’euros. Il s’agit de son plus mauvais résultat depuis 2008. La compagnie aérienne portugaise explique cette contre-performance notamment par la situation économique dégradée sur ses principaux marchés long-courriers et la nécessité de consolider dans les comptes ses avoirs bloqués au Vénézuela. 

Cette perte nette de près de 100 millions d’euros est obtenue avec un chiffre d’affaires en baisse de 3,9%, à 2,39 milliards d’euros en 2015. TAP Portugal reconnaît que les grèves à répétition qui ont marqué la fin de l’année 2014 et le deuxième trimestre 2015 « ont affecté la confiance du marché » . Mais selon la compagnie, la raison principale de son résultat négatif l’année dernière est la crise économique et politique du Brésil, qui a entrainé non seulement une diminution des volumes de trafic, mais aussi une baisse significative des tarifs. A une moindre échelle, le ralentissement de l’économie en Angola a également eu un impact négatif.

TAP Portugal souligne aussi qu’elle a dû consolider dans ses comptes 2015 une créance toujours non recouvrée auprès de l’État vénézuélien, d’un montant de 91,4 millions d’euros représentant la vente de billets d’avion entre mars 2013 et janvier 2015 (date où elle a suspendu ses ventes dans le pays). Sans cette opération exceptionnelle, la compagnie aérienne aurait affiché une perte de 7,6 millions d’euros l’année dernière, une amélioration significative par rapport à 2014.

Dans l’ensemble, les coûts d’exploitation se sont améliorés en un an, passant à 2,26 milliards d’euros en 2015 contre 2,34 milliards l’année précédente. La facture carburant a été réduite, atteignant 660 millions l’année dernière contre 798 millions en 2014.

Par ailleurs, TAP Portugal met en avant la diminution de son endettement, qui atteint 942 millions d’euros à fin 2015, contre 1,0 milliard un an plus tôt. L’entreprise a procédé à « certains remboursements » , bénéficiant d’un apport en capital du consortium Atlantic Gateway, son nouveau propriétaire après la privatisation. Le gouvernement portugais est néanmoins en passe de remonter au capital.

Sur le plan opérationnel, TAP Portugal restructure son réseau, lance une nouvelle filiale régionale et modernise sa flotte.

Photo Aero Icarus CC BY-SA 2.0 : Airbus A320 de TAP Portugal à Copenhague

 

Laissez un commentaire