Un avion de British Airways aurait heurté un drone à Londres-Heathrow

Airbus A320 de British Airways - CC Wikimedia / RHL Images

Un avion de British Airways a heurté dimanche, lors de son approche finale à Londres-Heathrow, un objet volant non identifié suspecté d’être un drone. L’incident n’a fait aucun blessé.

L’équipage du vol BA727 en provenance de Genève a rapporté un impact le 17 avril vers 12h50 alors qu’il se préparait à atterrir sur le premier aéroport européen. L’Airbus A320 s’est ensuite posé en toute sécurité avec à son bord 132 passagers et 5 membres d’équipage. L’avion a été inspecté au sol par une équipe de techniciens et a opéré normalement le vol suivant, selon un porte-parole de British Airways. L’incident s’est produit 5 à 10 minutes avant l’atterrissage.

La police de Londres a ouvert une enquête. Le pilote de l’A320 pense qu’il s’agit d’un drone mais son épave n’a pas été retrouvée et aucun suspect n’a été interpelé.

Il s’agirait de la première collision entre un avion de ligne et un drone au Royaume-Uni. « Ce n’était qu’une question de temps avant que cela n’arrive, étant donné le grand nombre de drones pilotés par des amateurs qui ne comprennent pas les risques encourus et les règles applicables » , a fait savoir BALPA, l’association britannique des pilotes de ligne. « Il est clair qu’il y a un grand besoin d’éduquer et d’informer les utilisateurs de drones sur la réglementation pour s’assurer que nos cieux restent à l’abri de cette menace » , a ajouté cette association.

Dans les aéroports du Royaume-Uni, 23 collisions, dont 2 à Heathrow, ont été évitées de justesse en l’espace de six mois, entre avril et octobre 2015, selon l’agence de sécurité aérienne UK Airprox Board.

La France n’est pas épargnée par ce phénomène : le BEA a ouvert une enquête après un incident qualifié de « grave » intervenu le 19 février 2016 lors de l’approche finale d’un Airbus A320 d’Air France à Paris-Charles de Gaulle.

L’un des problèmes soulevés par l’utilisation des drones à proximité des aéroports – au demeurant interdite – est qu’il est impossible pour les autorités de tracer le propriétaire de ces engins dont l’enregistrement n’est pas obligatoire dans la plupart des pays européens, contrairement aux Etats-Unis.

Photo Airbus A320 de British Airways – CC Wikimedia / RHL Images

Un commentaire sur “Un avion de British Airways aurait heurté un drone à Londres-Heathrow

  1. Vraiment alarmant, la dernière fois c’était pas loin, cette fois ci c’était heureusement sur le nez de l’appareil. Que se passera t’il quand ça sera avale dans un réacteur???? Faut t’il comme d’habitude un catastrophe avec des dizaines de morts pour que les autorités nationales et Europeennes se décident enfin a agir??? Arretons le massacre programme avec interdiction de la vente libre, identification acheteur, licence de vol obligatoire, etc… c’est quand meme pas complique !!!

Laissez un commentaire