Airbus gagne un premier client asiatique pour l’ACJ319neo

Airbus : ACJ319neo

Airbus vient d’annoncer qu’un client asiatique est devenu le premier de la région à passer une commande ferme pour un ACJ319neo, la version avion d’affaires de l’A319neo.

L’avionneur européen prévoit de livrer l’ACJ319neo à ce client qui reste anonyme au 2e trimestre 2019. Le choix des moteurs et du fournisseur pour l’équipement de la cabine sera annoncé ultérieurement.

Airbus enregistre désormais six commandes fermes pour sa famille ACJneo, un programme lancé il y a moins d’un an, ce qui « souligne sa forte attractive sur le marché » grâce à « une meilleure cabine et un rayon d’action similaire aux grands avions d’affaires traditionnels » , selon un communiqué de l’avionneur.

« Plus vous voyagez, plus le confort devient important, et le rayon d’action accru de la famille ACJneo signifie que les clients peuvent désormais profiter d’un confort et d’un espace sans égal vers plus de destinations dans le monde » , explique John Leahy, le directeur commercial d’Airbus, soulignant également les gains de productivité qu’apportent ces avions aux responsables d’entreprise et membres de gouvernements.

L’avionneur met en avant les nouveaux moteurs dont sont équipés les ACJneo, « économes en carburant« , les Sharklets en bout d’aile et d’autres améliorations « qui offrent aux clients un meilleur rendement énergétique, un rayon d’action allongé et finalement un produit plus moderne pour leurs investissements, ainsi que la plus large et la plus haute cabine parmi les avions d’affaires » .

Selon Airbus,  l’ACJneo offre un volume de cabine trois fois plus important que les avions d’affaires traditionnels, et par voie de conséquence « une bien meilleure expérience de voyage, tout en étant similaire en termes de dimension extérieures et de coûts d’exploitation » .

L’Airbus ACJ320neo peut emmener 25 passagers sur plus de 6.000 miles nautiques (11.100 km ou 13 heures de vol), tandis que l’ACJ319neo peut transporter 8 passagers sur 6.750 miles nautiques (12.500 km ou 15 heures de vol). Ces avions bénéficient des dernières technologies d’Airbus (commandes fly-by-wire évoluées, atterrissage automatique catégorie 3B, systèmes de prévention de sortie de piste ROPS et de navigation aux aéroports OANS, notamment).

A ce jour, 170 avions d’affaires produits par Airbus volent « partout dans le monde, y compris en Antarctique« , selon l’avionneur.

Photo Airbus : ACJ319neo

 

Laissez un commentaire